Un réseau social français pour la famille... qui respecte la vie privée

Comment tu as pu bloquer mémé sur Facebook, fils indigne ! 20
Actuellement les réseaux sociaux semblent être orientés pour encourager à partager le plus de données personnelles possibles avec le plus grand nombre de personnes disponibles. Les réseaux professionnels sont destinés à faire connaitre les talents de leurs utilisateurs par nature. Mais même des réseaux plus personnels, comme Facebook, Myspace et autres Twitter, poussent leurs utilisateurs à rendre publiques beaucoup d'informations personnelles. Au point que le PDG de Google, Eric Schmidt, déclarait la semaine dernière qu'un jour les jeunes auront probablement tous le droit de changer de nom à leur majorité.

L'exemple français ?

Deux jeunes informaticiens français de 25 et 26 ans, Guillaume Languereau et Jérôme Blanchard en ont eu assez. Après avoir imaginé le projet sur les bancs de SUPINFO, où ils ont tous deux étudié, ils ont commencé à coder il y a deux ans le site Famicity.com, qui est en ligne depuis un an. Destiné aux familles, ce réseau social se distingue surtout par sa charte de confidentialité, présentée comme très stricte, et enregistrée auprès d’un huissier.

Parmi ces engagements figurent :  
  • ne pas exploiter les informations personnelles de ses membres à des fins commerciales ;
  • ne pas autoriser les moteurs de recherche à indexer les contenus personnels partagés par ses membres ;
  • permettre aux membres de supprimer eux-mêmes et définitivement toutes traces et tous contenus déposés sur Famicity ;
  • ne rendre visibles les données qu'auprès des personnes que le membre aura explicitement désignées.
Donc, pas de publicité ciblée, aucun résultat par une recherche Google, et la possibilité de détruire rapidement et définitivement toutes les données mises en ligne. Et le site continue à se développer sur ce créneau : pour rester dans la même philosophie, Le co-fondateur Guillaume Languereau nous a expliqué que toutes les données mises sur le site pourront à terme être exportées dans des formats standards, même les arbres généalogiques.

Car le site est très orienté famille, avec justement la possibilité de créer des arbres généalogiques. Graphiquement, des icônes assez grosses aident les grands-parents à naviguer. Surtout, les fondateurs pensent que c'est l'assurance que leur vie privée et celle de leurs proches seront sauvegardées qui attire les utilisateurs. Par exemple le site n'autorise pas les applications tierces, sources de fuites d'informations innombrables. Et s'il est possible d'ajouter des amis, le site favorise les amis très proches, décourageant les membres à multiplier les personnes ayant accès à leurs informations.

Famicity

Pour le financement, un service premium sera proposé aux membres, qui leur donnerait entre autres accès à un coffre-fort virtuel pour partager leurs fichiers (vidéos, musiques, textes...) avec leurs familles et amis proches. Guillaume Languereau nous a expliqué que le projet pourrait proposer un espace de stockage de 10 Go pour 5 € par mois. De quoi favoriser la copie privée entre membres de la famille...

Sorti de sa version bêta au début de l'été, le réseau compte aujourd'hui 50 000 membres. Guillaume Languereau nous a expliqué qu'ils avaient tous été recrutés par le bouche à oreille, les familles tendant à s'inscrire en entier.

Ce site est clairement destiné à un public particulier, mais ses principes sont intéressants. Il prouve surtout que des solutions commerciales peuvent respecter la vie privée des utilisateurs, et que ce respect peut même devenir un argument commercial fort.
Publiée le 27/08/2010 à 16:55
Publicité