S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

PCi Labs T@LCé : encodage mobile sur CPU / GPU, qui gagne ?

Parfait pour l'heure du goûter

Alienware M11x - DarkLors de nos précédents essais sur le portable M11x d'Alienware nouvelle version, nous avions appliqué notre fameux T@LC : tester l'autonomie lors d'un encodage vidéo continu.

Cette machine disposant d'une GeForce GT 335M, certains d'entre vous ont voulu savoir quelle serait la différence en terme d'autonomie et d'efficacité entre un encodage vidéo effectué sur le CPU, et sur le GPU. La bête étant en plus équipée de la technologie Optimus (voir notre dossier), nous n'allions pas nous en priver.

Nous avons donc délaissé x264 HD Benchmark 3.18 pour MediaEspresso de Cyberlink qui vient de passer en version 6.0 (une version d'essai de 30 jours ou 50 encodages est disponible via ce lien).

Protocole de test

Afin de pouvoir analyser l'autonomie de nos machines, nous avons volontairement utilisé une vidéo lourde et longue. Il s'agit d'un fichier WMV de 7.32 Go encodé en VC-1 qui contient une vidéo de 121 minutes.

CUDA LogoNous avons cherché à l'encoder en H.264 dans un format compatible avec la Playstation 3, en 1080p. Nous avons réalisé le test deux fois. Le premier encodage fut réalisé uniquement via le processeur, le second lui fut assisté de la GeForce GT 335M et CUDA.

Nous utilisons Windows 7 dans son édition familiale premium 64 bits et les pilotes NVIDIA Verde 257.30 qui sont les derniers en date sur le site d'Alienware.

Attention dangerNous profitons d'ailleurs de ce premier test pour signaler que la marque oblige l'utilisateur à n'utiliser que ses propres pilotes et non ceux fournis par NVIDIA (version 258.96 WHQL ou 258.69).

L'installation de ceux-ci se solde systématiquement par un échec, même en utilisant les versions fournies par des sites tels que LaptopVideo2Go qui rencontrent de gros problèmes avec la technologie Optimus : les logiciels refusaient de se lancer ou fonctionnait pendant une poignée de secondes avant de crasher.

Un constat regrettable. Nous aurions aimé qu'Alienware joue le jeu des pilotes génériques ou qu'il soit possible d'une manière ou d'une autre d'utiliser les derniers pilotes de NVIDIA sans rencontrer le moindre problème.

Encodage via le CPU

Passons maintenant aux tests avec l'utilisation du Core i5 520UM uniquement.

Alienware M11x Screenshot Media Espresso CPU

Notre processeur aura mouliné à sa fréquence maximale permise par sa fonction Turbo, soit 1.6 GHz. À ce rythme, notre batterie aura tenu 1h56 et nous aurons atteint  19 % de l'encodage... avant que le PC portable et sa batterie ne nous lâchent.

Encodage assisté par le GPU

Nous avons ensuite activé la carte graphique via les pilotes de NVIDIA, et avons activé l'accélération matérielle. Le Widget fourni par le caméléon nous a alors confirmé le fonctionnement du GPU.

Alienware M11x Screenshot Media Espresso GPU

Dans ce cas de figure, notre batterie aura résisté moins longtemps comme vous pouvez le voir dans notre capture : 1h16. Une perte d'autonomie de 35 % environ. Mais là où notre résultat devient plus INtéressant, c'est lorsque l'on regarde l'avancement de l'encodage : 39 %, soit le double de notre résultat précédent. Le GPU montre ici toute son efficacité bien que son impact en terme de consommation ne soit pas négligeable.

Reste un élément à prendre en compte : la qualité d'encodage. En effet, bien que cela soit souvent difficilement perceptible, un traitement sur GPU n'est pas fait de la même manière et de la même qualité que via un CPU. Cela sera néanmoins largement suffisant pour la majorité des utilisateurs.
Damien Labourot

Journaliste High-tech gravitant autour de la mobilité (smartphone, tablette, portable) et toujours prêt à de nouvelles expériences.

Google+

Publiée le 22/08/2010 à 08:00

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;