Orange et Free font ami-ami et abandonnent leurs plaintes

La pax numerica 88
Justice loi dameLes opérateurs Orange et Free se livrent une guerre judiciaire depuis de nombreuses années. Commencés à l'époque où les deux FAI dominaient largement les recrutements de nouveaux abonnés, ces procès reflétaient l'état de la concurrence féroce que se livraient les deux entreprises.

Mais aujourd'hui les choses ont changé, et SFR et Bouygues Telecom dominent les recrutements. Au point que SFR a maintenant dépassé Iliad en nombre total d'abonnés, et que Bouygues devrait dépasser Alice (qui appartient à Iliad) cette année. Orange est également à la peine, et est en train de revoir sa stratégie marketing pour tenter de reconquérir sa place de plus gros recruteur de nouveaux abonnés, et ainsi conserver son leadership du marché.

Abandon des plaintes des deux côtés


Free et France Télécom ont dû se rendre compte qu'ils n'étaient plus ennemis jurés, et ont décidé de faire la paix. L'information provient de La Tribune d'aujourd'hui (page 9 du journal, repris par l'AFP), bien que le quotidien économique ne cite pas ses sources.

D'abord, Orange retire sa plainte pour diffamation contre Xavier Niel, qui avait traité l'ancien service public de « délinquant multi-récidiviste ». Du coup Free a retiré le 29 juin sa plainte européenne, qui demandait à ce que France Télécom soit coupé en deux, et que la branche offrant des abonnements soit séparée de celle gérant le réseau.

Enfin, la plainte de Free auprès des autorités de la concurrence réclamant 500 millions d'euros de dédommagements pour des pratiques de France Télécom entre 2000 et 2005 qu'il accuse d'avoir été anti-concurrentielles a été réglée à l'amiable. Les détails de l'accord ne sont pas connus, mais une indemnité a pu être payée à Free pour apaiser la situation.

« C'est une autre époque qui s'ouvre »

Les deux nouveaux amis ont déclaré au quotidien : « C'est une autre époque qui s'ouvre », les relations s'étant apaisées entre les deux FAI depuis le départ de l'ancien PDG de France Télécom, Didier Lombard, remplacé par Stéphane Richard au début de l'année.

Ces deux concurrents n'excluent d'ailleurs pas un partenariat. Or, Free va justement avoir besoin d'un partenaire pour lancer son réseau mobile...
Publiée le 16/08/2010 à 12:14
Publicité