S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Le fondateur de 4chan témoigne devant une cour américaine

Et lui offre une leçon de langues

Palin SarahEn septembre 2008, en pleine campagne présidentielle américaine, le compte de courrier électronique Yahoo! de la candidate Sarah Palin avait été hacké par David Kernell, le fils d'un élu démocrate.

Le pirate avait alors publié sa découverte sur le forum d'images 4chan.org, et laissé la communauté extraire la substantifique moelle des échanges privés du gouverneur de l'Alaska. Il avait en particulier été découvert que des mails politiques étaient envoyés de cette adresse, en toute illégalité. Les correspondances politiques officielles des élus américains doivent en effet être effectuées dans des boîtes spéciales, sur lesquelles il est interdit de dissimuler ou de supprimer un courrier.

Mais l'intrusion reste illégale, et le procès a commencé. Justement, la cour recevait ce mardi un invité de marque : le fondateur et administrateur du forum 4chan, Christopher Poole, alias "Moot". À 22 ans, le jeune homme possède 4chan.org, un site créé en 2003 recevant 9,5 millions de visiteurs uniques par mois, et a été élu l'homme le plus influent de l'année 2009 par les lecteurs de Times.com (avec de possibles manipulations du vote).

Comme il aurait fallu s'y attendre, l'audition du témoin "moot" a été plutôt étrange. Sans raison apparente, les différents avocats ont en effet commencé à questionner le jeune homme sur différents mots d'argot utilisés sur 4chan. Ainsi "new fags" (pour "nouveaux connards"), qui est un nouvel utilisateur du forum ; ou "b tard" (enfoiré), qui est le nom des utilisateurs de la section /b (random).

Leur curiosité toujours insatisfaite, les avocats se sont ensuite fait expliquer ce qu'est un .jpg, ce qu'est un chevalier blanc (quelqu'un prêt à aider), un troll (quelqu'un qui cause des problèmes) ou un 404 (une page d'erreur).

Le témoignage nous apprend autre chose : 4chan conserve les logs des activités des IP bannies et des contenus supprimés, ainsi que les logs de toutes les connexions pendant une durée limitée. Du coup les enquêteurs ont pu collecter des preuves auprès du site, montrant que l'IP de David Kernell était bien à l'origine de la fuite. Même sur 4chan l'anonymat sur Internet reste évasif...

Le témoignage complet, hébergé par BusinessInsider :

 
Source : TheSmokingGun
Publiée le 12/08/2010 à 15:01

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;