Google achète l'éditeur de jeux sociaux Slide (MàJ)

Google fait maintenant des jeux Facebook 31
Mise à jour 09/08 Google a confirmé le rachat de Slide, entreprise spécialisée dans les technologies sociales. Sans plus de détail, la firme de Mountain View indique que « Slide a créé des solutions convaincantes améliorant l’expérience de dizaines d’internautes à travers de nombreuses plateformes sociales. Nous avons déjà créé des éléments fortement sociaux dans nos produits comme Gmail, Google Docs, Blogger, Picasa et YouTube. Comme l’équipe de Slide rejoint les équipes de Google, nous allons investir encore plus pour rendre nos services Google encore plus sociaux et développer ces fonctionnalités pour nos utilisateurs de par Internet. »


Premiere diffusion 06/08
Google devrait annoncer aujourd'hui l'acquisition de l'éditeur de jeux sociaux Slide, pour 182 millions de dollars, soit 137 millions d'euros au cours actuel. Il aurait aussi payé 46 millions de dollars supplémentaires pour les employés, afin de les inciter à ne pas quitter le navire. L'information provient de TechCrunch, dont les sources précisent que ce rachat ne sera pas la dernière initiative de Google pour mettre en place sa stratégie de jeux pour réseaux sociaux et applications smartphones. Slide a créé des jeux comme SuperPoke, ou Top Fish.

kevin rose twitter google-le me

Google a déjà investi entre 100 et 200 millions de dollars dans le géant du secteur, Zynga (créateur entre autres de Farmville), et est en pleine négociation avec plusieurs autres entreprises spécialisées dans les jeux sur Internet. Si toute cette agitation est liée au projet, non encore confirmé, Google Me, le futur réseau social de Google devrait fortement mettre en avant l'aspect ludique des réseaux sociaux.

Surtout que le moteur de recherche a très clairement envie de faire quelque chose de différent de Facebook. Une étude poussée sur les dynamiques sociales dans la vraie vie a par exemple été publiée, où un chercheur de l'entreprise explique quels sont les principaux défauts de Facebook. Le PDG du groupe, Eric Schmidt, a aussi déclaré fin juillet au Wall Street Journal à propos des réseaux sociaux : « Le monde n’a pas besoin d’une autre copie de la même chose ».

Justement en parlant de MySpace, ce dernier est en train de se repositionner vers le divertissement, en particulier les jeux et la musique, avec bien sûr toujours un aspect social. Finalement, c'est peut-être cette filiale de News Corp qui sera le vrai concurrent de Google Me.
Publiée le 09/08/2010 à 16:27
Publicité