S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Des apps papier-peint sous Android récupèrent des infos personnelles

Faut-il vraiment un n° de téléphone pour changer de wallpaper ?

Lors de la conférence Black Hat de Las Vegas des chercheurs de la société de sécurité sur mobile Lookout ont expliqué avoir étudié plusieurs applications de papiers-peints pour Android qui accédaient sans raison valable à des informations personnelles sur le téléphone, et les envoyaient sur un serveur en Chine.

app papier peint android

Ces applications ont été développées par "Jackeey,wallpaper" (qui a depuis la publication originale de l'actualité changé de nom pour "callmejack") et "IceskYsl@1sters!”. Apparemment sans aucune liaison avec leur utilité, ces applications accèdent : au numéro de téléphone de l'appareil, à l'identifiant de l'abonné (l'IMSI) et au numéro enregistré pour la boite vocale. En analysant le code de ces applications, les chercheurs ont trouvé que les parties incriminantes étaient pratiquement similaires pour les deux développeurs.

En plus d'accéder à ces données, une analyse du trafic provenant de l'une de ces application montre que ces informations sont envoyée, par une connexion HTTP non sécurisée, sur le serveur imnet.us. Un whois sur ce nom de domaine montre qu'il a été enregistré en Chine.

Selon Androlib, les applications de "Jackeey, wallpaper" ont été téléchargées entre 1 et 4 millions de fois, et celles de "IceskYsl@1sters!" entre 140 000 et 592 000 fois. Et selon Lookout, la presque totalité des 80 applications de ces deux développeurs accèdent à ces données.

Les chercheurs précisent bien que rien ne prouve que ces développeurs aient des intentions malveillantes, puisque dans de nombreux cas il s'est révélé que des codeurs ont simplement été trop zélés, et n'utilisaient pas ces informations. Une autre explication qui nous vient à l'esprit pourrait être qu'un copier/coller de lignes de codes un peu bâclé, et être ainsi à l'origine du problème.

En tout cas, les chercheurs profitent de ce cas pour rappeler à tous que même les applications les plus anodines peuvent parfois essayer d'accéder à leurs données privées sans raison, et qu'il faut donc être prudent. L'OS Android est justement conçu pour avertir les utilisateurs des données accessibles aux applications. C'est à l'utilisateur de gérer ces autorisations en fonction de la confiance que accordée aux développeurs de l'application, et des fonctions de ladite app.
Publiée le 30/07/2010 à 10:52

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;