"Superphones" : une définition par Samsung

Mieux que le Petit Robert 70
Hier lors de la conférence MobileBeat, le stratégiste en chef de Samsung, Omar Khan, présentait le dernier Samsung, le Galaxy S. Mais il s'est surtout attardé sur la définition du "superphone", qu'il présente comme le successeur du smartphone (et dont le Galaxy serait, évidemment, un représentant). Mashable a assisté à cette intervention et en rapporte les principaux enseignements... linguistiques.

Samsung Galaxy Spica  nexus one
apple iphone 4

« L'année du superphone »


Tout d'abord, une étymologie de ce mot étrange : le terme aurait été inventé par Google lorsqu'il a présenté son Nexus One, et est donc avant tout une invention marketing (comme l'affichage rétinien de l'iPhone 4).

Mais Khan le reprend, et lui donne une définition plus précise : un superphone est un téléphone « optimisé dans son silicium, son matériel et ses logiciels ». Comme les smartphones, il est doté au moins d'un écran tactile et d'un clavier (virtuel ou non), a des applications natives, la navigation Internet, d'une boutique (Store) pour les applications et utilise intelligemment la caméra.

Le Nexus One est donc le premier représentant de cette nouvelle espèce, et toute une série d'autres le suivent, dont le Galaxy S, l'Evo 4G, le Droid X et bien sûr l'iPhone 4. Khan a donc annoncé que cette année 2010 était « l'année du superphone ».

Les caractéristiques techniques

Toute bonne définition se doit d'être claire. Aussi le stratégiste de Samsung définit-il plusieurs critères pour différencier les superphones de leurs ancêtres déjà démodés :

Matériel :
  • Processeur de plus de 1 GHz
  • Écran offrant une grande résolution
  • Caméra ayant plus de 5 mégapixels capable de filmer en HD
  • Plusieurs micros pour l'annulation du bruit ambiant pendant les appels et l'enregistrement vidéo
  • Un accès beaucoup plus poussé aux capacités du hardware

Logiciel :
  • Un OS récent (les dernières versions d'Android, iOS...)
  • Le multitâche
  • Une utilisation intelligente des capacités matérielles (GPS, multitouch, accéléromètre...)
  • Des jeux pouvant plaire aux hardcore gamers
En conclusion, pour devenir un superphone, les smartphones doivent devenir aussi puissants que des netbooks, tout en restant toujours aussi pratiques et multifonctions. Il leur faut aussi rester loin de la kryptonite, évidemment.
Publiée le 13/07/2010 à 15:55
Publicité