Un bouton Facebook pour protéger les jeunes anglais en un clic

En cas de panique, cliquez sur le bouton 50
facebook CEOP pedobear Une division de la police anglaise, appelée CEOP pour Child Exploitation and Online Protection Centre, a conclu un accord avec Facebook pour proposer aux jeunes internautes anglais une application destinée à les aider à protéger leur vie numérique.

Appelée ClickCEOP, l'application veut ajouter un bouton (en fait un marque-page de l'application) sur les pages Facebook des jeunes Anglais, qui leur permettra de signaler au CEOP les comportements abusifs comme des messages d'inconnus sur leur mur, des calomnies publiées à leur sujet, des conversations qui tournent mal ou quand leur compte est piraté. L'application permet aussi aux jeunes de découvrir comment signaler ces incidents à Facebook, et d'obtenir des informations sur les questions de sécurité qui les taraudent (comment configurer les paramètres de confidentialités Facebook, qui accepter comme "ami", etc.).

page facebook ceop

C'est le CEOP qui gèrera la page d'information et l'application. Il souhaite l'animer avec des discussions sur les sujets qui intéressent les jeunes, comme l'actualité des célébrités, mais en proposant à chaque fois des réflexions sur la sécurité en ligne.

Facebook va de son côté lancer une campagne pour promouvoir cette application, offrant des publicités au projet, incluant un message automatique sur les pages d'accueil des Anglais âgés de 13 à 18 ans qui proposera d'installer cette application.

En plus d'aider les jeunes, ce bouton aurait un effet dissuasif, puisque sa présence sur le profil d'un enfant sera visible par tous. Jim Gamble, qui dirige le CEOP, explique que « nous savons grâce à des discussions avec des délinquants qu'un moyen de dissuasion visible peut protéger les jeunes gens en ligne. Nous encourageons tous les utilisateurs de Facebook à ajouter l'application et son marque-page (NdA : le fameux "bouton") afin que les autres voient qu'ils ont le contrôle sur leur vie numérique ».

Facebook veut aider les jeunes

Cette initiative en collaboration avec la police anglaise suit celle que Facebook a mis en place le mois dernier avec la Parent Teacher Association (PTA), une association américaine. Pas de bouton cette fois, mais une campagne de sensibilisation des parents, professeurs et jeunes américains à travers des espaces publicitaires offerts par Facebook, pour un montant d'un million de dollars.
Publiée le 12/07/2010 à 12:05
Publicité