Facebook supprime la page « Boycott BP » par erreur

Ils boycottent « Boycott BP » ? 192
Le groupe Facebook « Boycott BP », qui compte plus de 750 000 membres, a été fermé lundi par le réseau social, sans donner aucune explication aux membres ou aux administrateurs du groupe. Une polémique a alors enflé, avant que la page ne soit rétablie dans la journée.

Boycott BP Facebook

Selon CNN, des porte-paroles du site se sont exprimés mardi pour apaiser les critiques. Selon eux, la suppression de la page a été causée par un système automatique, mais une vérification manuelle un peu plus tard a permis de rétablir ce groupe qui n'enfreint en rien les conditions d'utilisation de Facebook.

Le groupe a été créé suite à l'accident de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon, et appelle les internautes à boycotter les stations BP et les marques appartenant au pétrolier : Castrol, Arco, Aral, am/pm, Amoco, et Wild Bean Cafe.

Boycott BP Facebook

Des accusations de censure

Apparaitre comme le défenseur de BP risque de causer des vagues pour Facebook, le pétrolier responsable de la pire marée noire connue par les États-Unis étant particulièrement indésirable dans l'opinion publique américaine.

Aussi après la suppression de la page, plusieurs groupes d'activistes ont critiqué le réseau social. Public Citizen, un lobby pour la santé, la sécurité et la démocratie, a même accusé le site d'être « irresponsable », les réseaux sociaux étant devenus des « forums démocratiques » qui ne doivent pas être "censurés". Plusieurs appels et pétitions adressés à Facebook pour obtenir des excuses et l'empêcher de "censurer" la page à nouveau ont été lancés, même après les justifications des représentants du site.

Car leur explication semble peu crédible. Une suppression automatique d'un groupe de plus de 730 000 utilisateurs très actifs leur semble improbable. D'autres estimeront que Facebook peut s'abriter derrière le bénéfice du doute : il est connu pour ses positions en faveur de la liberté d'expression, quitte à s'attirer les foudres d'un gouvernement...
Publiée le 01/07/2010 à 08:15
Publicité