180 000 euros/an pour le secrétaire général d'Hadopi (MàJ)

Le salaire de la peur 420
Mise à jour lundi 12 juillet 13h15

L'Hadopi s'est enfin pliée à la décision de la CADA et a révélé la rémunération maximale du secrétaire général de l'Hadopi, Eric Walter, l'ancien monsieur TIC de Nicolas Sarkozy.  Comme précisé dans la délibération publiée ci-dessous, ce montant annuel brut est plafonné à 180 000 euros, soit 15 000 euros par mois... Et 65 000 euros de plus que ce que nous avions estimé après la dernière conférence de presse de la Haute autorité.

Durant cette conférence la présidente Marais avait souligné que le rôle du secrétaire général va au-delà de celui d’un directeur d’administration centrale sans fournir de chiffres. Un rapport au Sénat indiquait en 2004 qu’"un directeur d'administration centrale gagne en moyenne 115.000 euros bruts annuels".

hadopi salaire eric walter secretaire général

A cette occasion, la présidence avait toutefois refusé de révéler ce salaire, en invitant sèchement les journalises "d'arrêter sur cette rémunération".

(Merci Melismes)

Première diffusion 28 juin 11h22 : Hadopi, quel est donc le salaire de la peur ?

Un lecteur nous a communiqué (ainsi qu'à Numérama  et peut-être d'autres confrères) un avis de la Commission d'accès aux documents administratifs pour le moins intéressant. Ce document « révèle que la Haute autorité a refusé de divulguer la délibération du collège fixant la rémunération (maximale) d'Éric Walter, son secrétaire général » selon notre contact

Dans la demande initiale, l’auteur de la saisine demandait à l’Hadopi plusieurs documents administratifs, comme son règlement intérieur, des ordres du jour, des décisions adoptées jusqu’alors. Etc. En substance, la Hadopi a indiqué que ces documents étaient préparatoires, inachevés, arguments retenus par la CADA. La Hadopi a bien voulu transmettre un document, mais en cachant la rémunération maximale d’Eric Walter, secrétaire général de la HADOPI.  

Voilà le document qui fut transmis lors de cette demande. La transparence des activités de l’Hadopi... selon l'Hadopi :

rémunération salaire eric walter

Un refus injustifié pour la CADA : « il n’y a pas lieu d’occulter (…) la rémunération maximale [du] secrétaire général. La commission rappelle en effet que les documents faisant état de la rémunération des agents publics sont communicables à toute personne qui en fait la demande »

Lionel Tardy avait déjà demandé à la présidente de la Hadopi, lors de son audition à l’Assemblée nationale « Dans un souci de transparence, pourriez-vous nous indiquer vos rémunérations et avantages liés à vos différentes fonctions ? » Mme Marais, présidente de la Hadopi avait déclaré « quant à mon salaire, il s’agit d’une indemnité qui doit faire l’objet d’un arrêté conjoint des ministres de la Culture et des Finances. Celui-ci n’a pas encore été pris. Il en va de même pour les membres de la Hadopi. Sachez en tout cas que je ne me situe pas dans la même perspective que la présidente de la Halde… »
Publiée le 12/07/2010 à 13:16
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef Droit, LCEN, copie privée, terrorisme, données personnelles, surveillance, vie privée, et toutes ces choses...

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €