Haut débit en zones blanches : 34 projets et 30 millions d'euros

Dont 3 projets dans les DOM 15
Si la fibre optique est sur toutes les lèvres ces derniers temps, il ne faut pas non plus oublier que plusieurs milliers de foyers en France ne peuvent même pas jouir de l’ADSL (et encore moins du câble), et que les débits se comptent encore en Ko par seconde.

Afin d’améliorer la situation de ces personnes situées en zone blanche, le gouvernement compte subventionner 34 projets différents, tous bien ciblés évidemment. 30 millions d’euros seront ainsi mis sur la table.

Tableau subventions adsl fibre zone rurale
Tableau subventions adsl fibre zone rurale

25 régions seront donc concernées, et comme vous pouvez le voir ci-dessus, la France métropolitaine ne sera pas la seule concernée, puisque la Martinique, la Guadeloupe mais aussi la Guyane profiteront de ces subventions.

Ces trois départements toucheront d’ailleurs 1,2 million d’euros de subvention chacun (les plus fortes), alors que 13 projets toucheront 1 million d’euro.

Ce plan ne sort néanmoins pas de nulle part. L’année dernière, le Feader, le Fonds européen agricole pour le développement rural, ainsi que Bruno Le Maire, Michel Mercier et Nathalie Kosciusko-Morizet, avaient lancé le 23 octobre 2009 un appel à projets national doté de 30 millions d’euros, ceci dans le cadre du plan de relance européen. Les dossiers devaient être déposés en préfecture de région jusqu’au 31 janvier 2010.

Selon un communiqué de la DATAR, la Délégation Interministérielle à l'Aménagement et à la Compétitivité des Territoires, « les projets ont été retenus sur la base de leur excellence au regard des critères du cahier des charges, parmi lesquels » :
  • Le niveau d’urgence des besoins en matière de couverture haut débit
  • Le calendrier de mise en œuvre
  • L’ouverture à la concurrence de l’infrastructure créée
  • L’existence d’un schéma directeur et la cohérence avec la stratégie régionale
  • L’échelle géographique de la maîtrise d’ouvrage, pour assurer une cohérence la plus large possible
  • L’évolution possible des infrastructures créées vers le très haut débit
La répartition des 34 projets sont les suivants :
  • 26 projets portés par un Conseil général ou un syndicat départemental
  • 4 projets portés par un Conseil régional (Auvergne, Corse, Limousin, Martinique)
  • 4 projets portés par des groupements de communes
Selon le Feader, les subventions attribuées représentent en moyenne la moitié des besoins en investissement pour chaque projet.
Publiée le 24/06/2010 à 14:38
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité