S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Ménage délicat entre mots clefs promotionnels et jeux en ligne

Un coup téléphoné

Au Journal Officiel a été publié le décret destiné à encadrer les annonces publicitaires incitant à jouer ou parier sur les sites agréés. Un texte pris en application de la loi instituant l’ARJEL, l’Autorité de régulation des jeux en lignes.

ARJEL spots décalage jeux paris

Le texte dit que « lorsque les messages publicitaires ou promotionnels sont diffusés par voie de services de communication au public en ligne, les messages de mise en garde (…) apparaissent en même temps que le message publicitaire ou promotionnel qui les accompagne. Ces messages sont affichés de sorte que le joueur, en cliquant sur ceux-ci, est renvoyé vers le service de communication en ligne du dispositif public d’aide aux joueurs mis en place sous la responsabilité de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé ».

Les messages de mise en garde seront :
« Jouer comporte des risques : endettement, dépendance... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé). »
« Jouer comporte des risques : isolement, endettement... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé). »
« Jouer comporte des risques : dépendance, isolement... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé). »
Ajoutons que sur les sites des opérateurs, d’autres messages similaires devront tourner en boucle, toutes les 3 minutes dont « Famille, vie sociale, santé financière. Etes-vous prêt à tout miser ? Pour être aidé, appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé) » ;

Le juriste Cédric Manara, professeur à l'Edhec Business School, s'étonne de son côté « sur le fait qu'on renvoie à un numéro de téléphone, et non pas à un site internet alors pourtant que cela peut sembler logique : il s'agit en effet de jeux et paris en ligne (cf. le précédent mangerbouger.fr) ». La mesure pourra cependant permettre de toucher un public toujours plus vaste... Autre contrainte imposée par ce nouveau formalisme liée à la sensibilité du secteur : « Une telle disposition oblige a priori les opérateurs qui voudraient faire de la publicité au moyen de mots-clés publicitaires d'intégrer les 11 mots et 10 chiffres de l'une ou l'autre de ces mentions obligatoires, sauf à prendre le risque de violer ce nouveau texte, et de les rendre cliquables. » Un pari que les opérateurs ne devraient pas prendre.
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Google+

Publiée le 10/06/2010 à 12:23

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;