Les dépenses de comm' des sites des ministères (mise à jour)

Une question, des réponses 131
Depuis plusieurs mois, le député Lionel Tardy interroge chaque ministère pour connaître les coûts de communication de leur site internet. A chaque fois, la question est identique : « M. Lionel Tardy demande à M. le Premier ministre de lui donner des indications sur les dépenses de communication sur Internet engagées par ses services. Il souhaite notamment connaître le montant, pour 2009, des dépenses destinées à accroître la visibilité de la communication institutionnelle de son ministère sur Internet, comme par exemple l'achat de mots clés ou l'utilisation d'autres techniques destinées à améliorer le référencement sur les moteurs de recherche. »

site internet grippe aviaire coût


Plusieurs ministères ont déjà répondu, plus ou moins complètement. Voici les premiers éléments de réponse pour 2009.

Premier ministre (la réponse) Total annoncé : 1,02 million d’euros  
  • 88 000 euros référencement de gouvernement.fr
  • 242 000 euros référencement de pandemie-grippale.gouv.fr
  • 12 000 euros promotion de Gouvernement.fr (via E-regie, régie internet gouvernementale)
  • 69 000 euros référencement de journalofficiel.gouv.fr, Legifrance.gouv.fr, boamp.fr, bodacc.fr, circulaires.gouv.fr, info-financière.fr, Ladocumentationfrançaise.fr, service-public.fr, vie-publique.fr et formation-publique.fr
  • 55 000 euros pour Boamp.fr
  • 335 000 euros pour bodacc.fr (promotion presse écrite et web).
  • 228 000 euros pour Service-public.fr (dont promotion radiophonique). Sommes payées en 2009 pour une campagne organisée fin 2008.
Ministère de la Justice (la réponse) Total annoncé : 29 000 euros

Du côté de la Chancellerie, les sites ont été développés en interne rendant difficile le décompte.
  • 24 000 euros achats d’espace pub (pour la seule valorisation des classes préparatoires des écoles de la justice)
  • 5 000 euros autres actions de communication (non détaillées)
« Des achats d'espace peuvent être aussi effectués par les directions lors de campagnes de recrutement, notamment pour les surveillants pénitentiaires. »

Écologie (la réponse) Total annoncé : 108 842 euros
  • 102 842 euros Refonte du site (initiée en 2008, des milliers de pages…) www.développement-durable.gouv.fr
« En ce qui concerne la visibilité du site, le MEEDDM s'appuie principalement sur la mobilisation du réseau (services déconcentrés, établissements publics, partenaires), pour créer une dynamique de liens entrants et sur une stratégie éditoriale et de développement, pour optimiser le référencement naturel des contenus. » Le ministère précise qu’il peut « avoir recours au référencement payant pour accroître la visibilité des sites événementiels » mais ne détaille pas.

Défense (la réponse) Total annoncé : 380 000 euros
  • 320 000 euros Fonctionnement, hébergement, maintenance, animation de defense.gouv.fr
  • 30 000 euros Campagnes ponctuelles d’achat de mots-clés (du 15 juin au 14 juillet 2009)
  • 30 000 euros Opération de communication sur le recrutement, mises en place sur les sous-sites Internet des armées et du service de santé des armées
Enseignement supérieur et recherche (la réponse) Total annoncé : 567 815,01 euros
  • 567 815 euros  Dépenses de communication sur Internet
Dont
  • 347 136 euros consacrés à la maîtrise d'ouvrage, à la réalisation et au développement des sites internet du ministère (www.enseignementsup-recherche.gouv.fr, www.etudiant.gouv.fr, www.nouvelleuniversite.gouv.fr).
  • 220 679 euros pour l'achat de mots clés et bannières web
Éducation nationale (la réponse) Total annoncé : 1 244 386,17 euros
  • 1 244 386,17  euros de budget total en 2009 au titre de la communication sur Internet,
Dont
  • 434 064,03 euros sur l'achat de mots clés, l'achat de bannières web ainsi que les reportages et entretiens vidéo mis en ligne sur la WebTV et la chaîne Dailymotion du ministère.
Le ministère précise que Education.gouv.fr est le premier site ministériel et le quatrième site gouvernemental en terme d'audience derrière www.impôts.gouv.fr, www.service-public.fr et www.legifrance.gouv.fr. Chaque mois, près de 2,5 millions d'internautes en moyenne visitent le site et consultent plus de 11 millions de pages...

Intérieur, outre-mer et collectivités territoriales (la réponse) Total annoncé : 13 950 euros
  • 13 950 euros pour accroître la visibilité de la communication institutionnelle du site www.interieur.gouv.fr (et non de la seule délégation à l'information et à la communication, comme cela fut indiqué dans la réponse parlementaire)
Dont
  • 450 euros pour l'ouverture d'une photothèque en ligne, sur le site flickr.fr, achat de noms de domaine pour le site dédié à la réforme des collectivités territoriales, nommé www.laréformedescollectivites et doté des extensions.fr/, .com/, .eu/, .net/, et.org/, pour respectivement 220 euros et 230 euros.
Espace rural et aménagement du territoire (la réponse) Total annoncé : 273 132 euros

Les dépenses de communication sur Internet effectuées par la DATAR s'élèvent pour 2009 à 401 840 EUR en autorisations d'engagement et à 273 132 EUR en crédits de paiement.
Ces montants recouvrent l'ensemble des sites développés par la DATAR (datar.gouv.fr ; competitivite.gouv.fr ; poles-excellence-rurale.gouv.fr ; territoires.gouv.fr ; cper.net et bop-datar.net ; SIME MUT ECO et grappes d'entreprises.gouv.fr) ainsi qu'un site géré pour le compte du MERAT (assises-territoires-ruraux.gouv.fr).

Alimentation, agriculture et pêche (la réponse) Total annoncé : 137 513,80 euros
  • 137 513,80 euros de Communication institutionnelle sur Internet
Dont
  • 91 134 euros Marché relatif à la mise en ligne des vidéos de la WebTV
  • 18 489 euros Hébergement du site Parlonsagriculture
  • formations des services départementaux à la technologie Agrispip (technologie utilisée pour 4 829,52 euros développer les sites internet et intranet des services du MAAP) 
  • 5 239,48 euros dépôt de noms de domaine
  • 17 820,40 euros Cartographie du web alimentation/agriculture/pêche (prestation en cours de réalisation) engagée sur le budget 2009



Mise à jour 15/07/2010 Deux autres ministères ont répondu à la question posée par le député Lionel Tardy:

Économie, industrie et emploi (la réponse) total annoncé 1 942 032 euros.

Les sites concernés sont www.economie.gouv.fr, www.industrie.gouv.fr, www.pme.gouv.fr, et le site gouvernemental d'information sur les prix des carburants : www.prix-carburants.gouv.fr.
  • 438 276 euros de frais de fonctionnement de ces sites en 2009.
  • 1 276 896 euros de frais de promotion de ces sites dont 80 % dédiés à l'emploi et 10 % à l'auto-entrepreneur.
  • 220 000 euros pour des campagnes plus spécifiques de l’INSEE pour le recensement et le répertoire des entreprises et des établissements - Sirene)
  • 6860 euros pour le fonctionnement du site de l'Agence France Trésor (www.aft.gouv.fr)

Affaires étrangères et européennes (MAEE)
(la réponse) total annoncé : 140 401 euros
  • 125 062 euros pour le budget du site France Diplomatie, dont 15 600 euros pour la gestion des listes de diffusion, 11 487 euros pour l’hébergement, 60 782 euros pour les traductions et 37 193 euros pour les développements du site.
  • 15 339 euros pour le développement de l'application « Conseils aux voyageurs » sur les principaux systèmes d'exploitation existants (100 000 téléchargements après six mois d'existence).
Le total approche désormais 6 millions d'euros, du moins pour les sites qui ont d'ores et déjà répondu à cette question. Le chiffre est à prendre avec des pincettes puisque d’une part, tous les postes budgétaires n’ont pas été communiqués et d’autre part, ces données sont intermédiaires : on attend toujours les indications financières d’autres ministères interrogés, comme celui du Travail, de la Santé, de la Prospective, de l’Immigration, ou de la Culture. Nous mettrons à jour cette actualité au fil des retours des ministères.

Pour l'année 2010, il faudra ajouter les 1,6 million mobilisés pour France.fr, site de promotion lancé hier mais qui n'aura finalement tenu que quelques heures, victime de son succès.
Publiée le 15/07/2010 à 10:57
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef Droit, LCEN, copie privée, terrorisme, données personnelles, surveillance, vie privée, et toutes ces choses...

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €