S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Marché des tablettes : AMD ne fait que l'évaluer, malgré Fusion

Ontario dans les cartons... y restera-t-il longtemps ?

Computex 2010 Asus Tablet Eee PadSi le Computex édition 2010 a clos ses portes ce week-end, un premier constat s'impose : cet événement aura été le lieu choisi par les fabricants Taiwanais pour exposer leurs futures tablettes et ainsi tenter de répondre à Apple et son iPad.

Asus
aura été le premier à dégainer, puis ce fut le tour de MSI. De son côté, Intel nous a proposé sa vision de la tablette, pour enfin évoquer un produit à venir pour ses plateformes avec Oak Trail... rien de bien concret pour le moment, donc. Ce n'est pas le cas de NVIDIA, puisque certains modèles utiliseront une plateforme Tegra T20, d'ici la fin de l'année si tout va bien.

Mais cette édition et son flot de nouveautés n'est pas sans nous rappeler celle d'il y a deux ans et l'avènement d'une nouvelle gamme de produits : les netbooks.

AMD : un silence sur les tablettes qui rappelle celui sur les netbooks

Athlon NeoCar là encore, l'éternel concurrent d'Intel, AMD, reste silencieux pour ce qui concerne ce nouveau marché. Si nous avons enfin aperçu des machines mobiles répondant aux netbooks via le nouveau V105, ce processeur dédié aux portables à bas coût arrive un peu tard sur un marché qui montre ses premiers symptômes de tassement.

Jusqu'à lors, le constructeur n'avait pas montré une grande rapidité de réaction et n'avait pas riposté franchement à l'Atom d'Intel. Tout juste s'était-il contenté de mettre sur le marché un Athlon Neo MV-40, qui n'était qu'un produit existant dont les fréquences et le cache avaient été diminués afin de répondre à l'offre CULV du géant de Santa Clara.

Nos confrères de Hot Hardware ont ainsi décidé d'aller cueillir les sentiments du challenger historique d'Intel pour avoir son ressenti sur ce nouveau marché, qui pourrait être une source d'opportunités, et donc de chiffre d'affaires.

Mais force est de constater que pour le moment, AMD se contente d'une position attentiste puisque la société « évalue ce nouveau marché ». Une situation nous ramène deux ans en arrière lors de l'émergence des netbooks.

Vers une réponse avec Fusion et la puce Ontario ?

AMD Roadmap Fusion bobcat

Mais il y a ici deux différences à noter. Tout d'abord, Intel part de son côté avec un certain handicap, ce marché étant littéralement aux mains d'ARM et de ses partenaires. De plus, AMD a déjà dans ses cartons de quoi répondre : son projet Fusion et plus spécialement les puces qui exploitent le cœur Bobcat, connues sous le nom de code Ontario.

Pour rappel, celui-ci est dédié aux produits nécessitant une puce à ultra basse consommation (il est question de moins d'un watt). On s'étonnera donc qu'AMD n'ai pas glissé quelques commentaires sur le potentiel de ces puces au lieu de se limiter à cette position attentiste lors de ce Computex, justement consacré aux tablettes.

Cette puce a pourtant toutes les qualités pour intégrer ce marché, tant au niveau de la consommation que de la partie graphique qui devrait y être INtégrée. Reste à connaître les raisons de ce silence, et si le fabricant ne pourrait pas quelque peu anticiper son lancement, toujours prévu pour 2011. Trop tôt pour en parler, peut-être ?
Damien Labourot

Journaliste High-tech gravitant autour de la mobilité (smartphone, tablette, portable) et toujours prêt à de nouvelles expériences.

Google+

Publiée le 07/06/2010 à 16:49

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;