Computex 2010 : Intel nous parle smartphones et tablettes

Moorestown INside 6
ipad pciLes smartphones à écran tactile et interface conviviale, et maintenant les tablettes. Deux marchés nouveaux, mal anticipés et que les deux géants du PC (Intel et Microsoft) sont en train de voir passer en partie sous leur nez.

Smartphone et tablettes : pour le moment, x86 outside

Prenez le seul iPad : 2 millions de pièces déjà vendues depuis le lancement… et donc autant de processeurs Apple A4. Ouch !

Sans oublier les autres fabricants de puces ARM et le succès qu’ils connaissent dans des appareils aux formats réduits. Bref, il fallait réagir, et vite. C’est ce qu’Intel a tenté de faire lors de ce Computex, par la voix de son Vice-Président en charge de la mobilité, Anand Chandrasekher, qui a lancé sa plateforme Moorestown à l’assaut de l’univers ARM. Sans plus d’ambiguïté.

Intel continue à adapter son Atom : lancement de Moorestown

Pour ceux qui n'auraient pas suivi l'annonce officielle, Moorestown c’est une plateforme composée d'un Atom de la série 6xx associé au chipset, ou plutôt au « platform controler hub», MP20.

Intel Moorestown Atom Z600 MP20 IDF09 Day 2 Moorestown

Elle se destine aux appareils à petits formats tels que les smartphones à grand écran (3.8 pouces et plus) ou les tablettes fines (15 mm d’épaisseur environ), le tout en mettant l’accent sur deux points : les performances et la consommation électrique réduite. Une gageure, qu’Intel compare sans hésiter au mythique record du « mile » couru en moins de quatre minutes.

Computex 2010 Intel Stand MoorestownA l’époque les scientifiques pensaient qu’une telle performance était physiologiquement impossible et condamnerait à mort tout sportif essayant de la réaliser. Jusqu’à ce qu’un anglais y parvienne.

C’est cette comparaison qu’Intel utilise pour décrire l’impossibilité prédite par tous d’intégrer un processeur x86 dans des formats aussi réduits. Moorestown veut précisément casser cette limite. Comment ?

Un packaging réduit et une consommation largement en baisse... suffisant ?

L’intégration elle-même se fera par le biais d’un packaging réduit de 40% en taille, et par l’utilisation d’une carte mère 50% plus petite que ce que permettaient les anciennes générations d’Atom destinées aux MID, les Z5xx.

IDF09 Day 2 MoorestownLa consommation, le nerf de la guerre, est annoncée comme 50 fois plus faible en veille que sur les anciennes plateformes.

Elle serait aussi 20 fois moins importante en lecture audio, et de 2 à 3 fois moins en lecture vidéo ou lorsque l'on surfe sur Internet. Les performances, quant à elles, peuvent se résumer à un simple exemple (pour commencer) : avec Moorestown, on lit un film en 1080p…

En terme de fréquence, il est prévu plusieurs versions de l’Atom Z6xx allant jusqu’à 1,5 GHz sur smartphone et jusqu’à 1,9 GHz sur tablette. L’objectif est d’atteindre le meilleur ratio performances / watts possible, tout en conservant une architecture x86 facilitant le travail des développeurs.

Justification de l'intérêt de l'Atom dans les smartphones : la performance ?

Computex 2010 Intel Stand MoorestownToute présentation de plateforme chez Intel allant de pair avec des graphiques de performance, nous avons droit aux nôtres. Ceux-ci comparaient une plateforme Moorestown aux trois smartphones les plus vendus du moment, sans donner aucun nom… trop gentil.

On peut donc présumer que dans le lot se trouvaient un iPhone, un Blackberry et vraisemblablement un Windows Phone, puisque certains des tests concurrents se faisant sous Internet Explorer. Une pratique étonnante de la part d'Intel qui a pour habitude de ne se comparer qu'à lui même en général, et de nous éviter les présentations douteuses, critiquant la concurrence toutes les deux pages, que l'on peut souvent trouver chez AMD ou NVIDIA...

Intel se retrouve dans la position d'outsider et se laisse aller à du marketing comparatif

Computex 2010 Intel Stand MoorestownSans surprise, donc, Moorestown écrase ici la concurrence. Bien sûr ces résultats sont à prendre avec des pincettes et demanderont une vérification dans la pratique. Mais ils sont tout de même prometteurs.

Sous Sunspider (mesurant les performances javascript) par exemple, Moorestown reste sous les deux secondes, devançant très nettement les concurrents. En lecture vidéo, si tous les concurrents arrivent à lire du 720p à 30 fps, seul Moorestown semble capable de lire du 1080p High Profile et Medium Profile à 30 fps.

En 3D, même constat, Intel annonce des chiffres très nettement supérieurs à tout ce qui se fait. Pour prouver la chose, nous avons pu voir des démonstrations de World Of Warcraft en live sur smartphone, un Quake III Arena oscillant entre 65 et 100 fps, un extrait d’Avatar en 1080p (toujours sur smartphone).

NVIDIA Tegra Computex 2010 Intel Stand Moorestown

Reste que, quitte à se comparer à la concurrence, on aurait aimé en savoir plus sur les plateformes opposées et surtout, voir des produits tels que le Tegra de NVIDIA qui se vante aussi de très bonnes performances 3D / Multimédia, avec une consommation ridiculement basse.

Moorestown améliore la plateforme d'Intel... mais n'est qu'une étape...

Computex 2010 Intel Stand MoorestownPour les tests de consommation, curieusement, Intel compare Moorestown à Menlow, la plateforme Atom précédente. On aurait aimé avoir là aussi une comparaison avec la concurrence, mais c'est là toute la limite de ces présentations qui ne sont pas faites pour informer, mais bien pour faire dans le graphique sensationnel.

Par rapport à Menlow, donc, les autonomies sont très nettement augmentées. En veille par exemple, une plateforme Moorestown se contente de 21 mW, une peccadille.

Computex 2010 Intel Stand MoorestownLe marché du smartphone et de la tablette étant très dépendant de l’OS utilisé, Moorestown est d’ores et déjà compatible avec les systèmes Meego, Android (et Chrome OS ?), mais pas Windows, comme nous l'avions déjà précisé

Car Moorestown n’est que la première phase de l’intégration de l’Atom dans les plateformes ultra-mobiles. Il était en effet déjà question de Medfield, qui gérera Windows et bénéficiera d'une finesse de gravure en 32 nanomètres et qui occupera deux fois moins de place. Un projet qui devrait être évoqué en détail lors du prochain IDF.

... prochain arrêt : Medfield, et enfin le grand débarquement de l'x86 mobile ?

La fin de l'année 2010 et 2011 devraient donc être des moments passionnants pour le monde de la tablette et du smartphone. Il verra Microsoft essayer de surnager face à Google, Google tenter de tailler des shorts à Apple, et Intel faire le forcing pour entrer dans la danse, écartant ARM autant que possible... le tout sous fond de constructeurs qui n'en feront qu'à leur tête.

IDF09 Day 2 Moorestown Computex 2010 Intel Stand Moorestown

Si la position du géant de Santa Clara est clairement dominante sur le marché des ordinateurs de bureau et des portables, Intel arrive en challenger sur ce nouveau marché où ARM truste les parts. Une position dans laquelle nous ne l’avions plus vu depuis… de nombreuses années, ce qui ne devrait pas lui faire de mal, bien au contraire.
Publiée le 07/06/2010 à 14:51
Publicité