L'extradition du chasseur d'OVNI reportée par l'Angleterre

OVNI soit qui mal y pense 40
UFO ovniLe plus célèbre chasseur d'OVNI de la planète, Gary McKinnon, a obtenu que son extradition vers les États-Unis soit reportée par la toute nouvelle secrétaire d'état pour les affaires intérieures anglaise (Theresa May, la Secretary of State for the Home Department). Ce report va permettre à la secrétaire d'état d'examiner la requête de l'avocate de McKinnon qui argumente que sa maladie - le hacker souffre du syndrome d'Asperger - le rend impropre à être extradé.

Si elle décide que le hacker ne doit pas être envoyé dans un autre pays, il sera jugé au Royaume-Uni où il risque une condamnation beaucoup plus faible que celle prônée par les Américains : 4 ans au lieu de 70. Cette décision était attendue, le nouveau premier ministre anglais David Cameron ayant déclaré lors de sa campagne que « il y a un argument clair en faveur d'un jugement dans une cour britannique ». Cette extradition était très impopulaire en Angleterre, le peuple d'Albion se rangeant du côté du hacker inoffensif et malade contre les États-Unis. Ces derniers étaient jugés arrogants, arrivant à faire extrader des citoyens anglais tout en rendant rarement la pareille.

Rappelons que Gary McKinnon s'était introduit dans les ordinateurs de la NASA, du Pentagone et dans plusieurs systèmes utilisés par l'armée américaine à la recherche de preuves de l'existence des extra-terrestres.
Par Jeff Publiée le 20/05/2010 à 15:41
Publicité