Des FAI italiens s'allient pour fibrer 10 millions de foyer en 2015

Viva Italia 17
Alors que l’Italie est l’un des pays européens comptant le plus d’abonnés à la fibre optique – derrière certains pays nordiques – voilà que les principaux concurrents de Telecom Italia, à savoir Fastweb (n°2 du pays, et n°1 en fibre optique), Wind et Vodafone, s’allient afin de proposer une offre à 10 millions d’Italiens d’ici 5 ans.

Un plan en deux étapes

Telecom ItaliaCe trio investira ainsi 2,5 milliards d’euros d’ici 2015 pour doter les quinze plus grandes villes italiennes. Si tout se passe bien, 6 milliards d’euros supplémentaires seront investis plus tard afin cette fois de couvrir les villes de plus de 20 000 habitants. De quoi permettre de couvrir plus de 50 % de la population du pays.

Cette annonce ressemble fort à celle dévoilée en début d’année par Orange, qui prévoit d’investir 2 milliards d’euros d’ici 2015 afin d’être à cette date présent dans tous les départements français. Autre point commun avec la France, en janvier dernier, SFR et Orange ont annoncé une alliance du même type afin de réduire les coûts.

Une politique assez différente de la France

Mais les ressemblances entre la France et l’Italie s’arrêtent là. En effet, l’ARCEP a refusé toute alliance dans les grandes villes, principalement pour une question de concurrence. Les grandes villes, qui disposent d’une forte densité, sont plus que viables financièrement. Ainsi, seules les alliances dans les zones à faible ou moyenne densité ont été autorisées. Une mutualisation dans les principales villes du pays, à l’instar de l’Italie, est donc impossible.

Encore aujourd’hui, si la FTTLA de Numericable avance assez rapidement avec 3,7 millions de foyers fibrés (et 1 million à Paris d’ici fin 2010), la FTTH avance à une vitesse de tortue. Free, Orange et SFR ne comptent que quelques dizaines d’abonnés, contre 259 000 pour Numericable, et seules quelques quartiers d’une poignée de villes françaises peuvent pour l’instant goûter à la fibre optique à 50 ou 100 Mbps. Des investissements assez importants devraient néanmoins être réalisés, que ce soit par Free (1 milliard d’euros d’ici 2012) et donc Orange (2 milliards d’ici 2015).

Début des travaux dans deux mois

Selon Fastweb, Wind et Vodafone, cette alliance montrera ses premiers fruits à Rome en juillet prochain via un projet pilote.

De plus, rien n'interdit d’autres opérateurs, dont Telecom Italia, d’intégrer cette alliance.

Notez que FastWeb propose depuis quelque temps déjà des abonnements à la fibre optique, mais uniquement avec un niveau de débits (download et upoad) de 10 Mbps. Si le débit descendant est "faible" (Fastweb propose du 20 Mbps avec de l'ADSL), il est néanmoins sûr, et surtout, le débit montant est extrêmement élevé (alors qu'il n'est que d'1 Mbps pour l'offre ADSL). Si la fibre optique est bien utilisée par FastWeb à ce jour, nous ne pouvons néanmoins parler ici de très haut débit...
Publiée le 10/05/2010 à 14:44
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité