Facebook : une évolution des politiques de confidentialité

Plus une disparition qu'une évolution 82
Ce matin nous apprenions qu'une faille de confidentialité majeure touchait le chat de Facebook. Ce n'est pas la première, puisqu'auparavant les photos, et même les profils entiers, deux fois de suite, avaient été compromis.

C'est l'occasion d'aborder à nouveau le problème de la politique de confidentialité de Facebook. L'Electronic Frontier Fondation (EFF), un groupe de défense de la liberté sur Internet, a sorti la semaine dernière un récapitulatif de l'évolution de ces politiques (en anglais). Une version traduite en français par Canoe.com est également disponible.

L'EFF résume ces changements : « quand Facebook a commencé, c'était un espace privé pour communiquer avec un groupe de votre choix. Il s'est rapidement transformé en une plateforme où beaucoup de vos informations étaient publiques par défaut. Aujourd'hui, c'est devenu une plateforme où vous n'avez plus d'autre choix que de rendre certaines informations publiques, et ces informations publiques sont partagées avec les sites partenaires de Facebook qui les utilisent pour mieux cibler leurs publicités ».

facebook

En voici un résumé :

Politique de confidentialité - 2005

Aucune donnée personnelle soumise à TheFaceBook ne sera accessible aux membres du site non spécifiquement autorisés.

Politique de confidentialité - 2006

Les informations affichées dans votre profil sont partagées avec les autres membres de votre école, votre région et en fonction d’autres limites communautaires "raisonnables" choisies par TheFaceBook.

Politique de confidentialité - 2007

Les renseignements de votre profil Facebook sont accessibles aux membres de Facebook qui appartiennent à au moins un de vos réseaux. Votre nom, le nom de votre école et votre photo de profil sont accessibles dans les résultats de recherche sur tout le réseau Facebook, à moins de changer vos paramètres de confidentialité.

Politique de confidentialité - Novembre 2009

Maintenant, « Facebook est conçu de façon à faciliter le partage de vos renseignements avec toute personne souhaitée. Vous décidez des renseignements qui seront partagés sur Facebook et vous en contrôlez la distribution au moyen de vos paramètres de confidentialité ».

Vos données paramétrées sur « Tout le monde » sont accessibles au grand public sur Internet, sont indexées par les moteurs de recherche, peuvent être associées à votre identité à l’extérieur de Facebook et peuvent être importées et exportées par Facebook et ses partenaires sans restrictions.

Politique de confidentialité - Décembre 2009

Certaines catégories de renseignements tels que nom, photo de profil, liste d’amis et pages dont vous êtes « fan », sexe, région géographique et réseaux auxquels vous appartenez sont obligatoirement accessibles à tous. Vous pouvez juste limiter l’accessibilité à ces données par un moteur de recherche.

Politique de confidentialité courante - Avril 2010

Une application ou un site Web auquel vous vous connectez aura accès à de l’Information "générale" : votre nom et celui de vos amis, des photos de profil, le sexe, les identifiants, les connexions et tout contenu partagé à l’aide du paramètre de confidentialité « Tout le monde ». Le paramètre de confidentialité par défaut pour certains types de renseignements publiés sur Facebook est réglé sur « Tout le monde ».

George Clooney Facebook dessin

Alors, abandonner Facebook ou pas ?

Cette lente évolution vers un abandon des principes originellement stricts de respect de la vie privée par Facebook sera un argument de plus à rajouter aux 10 raisons de quitter le réseau social citées par Dan Yoder et traduites par Gizmodo France.

Mais des arguments en faveur du réseau social existent aussi. Pour commencer, tout ce qui est mis sur Internet est de toute façon destiné à éventuellement devenir public, quel que soit le site où vous le mettez (entre les failles de sécurité et la volonté des États de vous surveiller, rien n'est à l'abri). Donc il vaut mieux bien choisir quelles informations mettre en ligne, plutôt que d'hésiter sur le site où les mettre. Ensuite, comme expliqué dans une tribune de Jean-Marc Manach, les dernières générations qui sortent aujourd'hui de l'adolescence n'ont plus les mêmes tabous sur la vie privée que nous. N'ayant jamais connu de dictature, connectés 24h/24 avec leurs amis et inclinés à faire confiance à tout le monde, ils sont heureux d'exposer leurs quotidiens aux yeux de tous. Et défendre la liberté en empêchant ceux qui le veulent de vivre leurs vies comme une téléréalité permanente serait forcément une erreur.

Maintenant à vous de faire votre choix.
Par Jeff Publiée le 06/05/2010 à 16:38
Publicité