McAfee promet d'indemniser ses clients après le bug svchost.exe

Un mCafee au goût amer 32
La semaine dernière une mise à jour de McAfee avait provoqué de gros dégâts en signalant svchost.exe comme vérolé. Le processus, pourtant essentiel à Windows, était alors mis en quarantaine ou simplement supprimé. Aujourd'hui, McAfee promet d'indemniser les victimes de cette erreur.

Petite erreur, graves conséquences

McAfeeLe bug causé par une base de signatures de virus fautive ne touchait que les ordinateurs sous Windows XP SP3, mais provoquait leur redémarrage en boucle. Il s'agissait d'un faux positif qui a tout de même immobilisé des dizaines de milliers d'ordinateurs dans le monde, en particulier dans les entreprises qui utilisent encore majoritairement XP.

USAToday a rapporté le cas d'une multinationale américaine qui a vu 50 000 PC être affectés par cette « frénésie de redémarrage ». Ils ont chacun nécessité au moins 30 minutes d'intervention humaine.

Des excuses et des indemnités

McAfee s'est excusé de la situation dès le 22 avril par la voix de son DG David DeWalt : « nous regrettons profondément l'impact que ceci a pu avoir pour vous. Dans certains cas, les arrêts de fonctionnement ont pu durer longtemps ». Mais les mots sont généralement insuffisants pour les entreprises, surtout celles qui ont perdu des heures à réparer l'erreur commise par l'éditeur d'antivirus.

C'est pourquoi le site de McAfee promet aujourd'hui de « rembourser les dépenses raisonnables encourues à cause du problème de la mise à jour de sécurité par les consommateurs "home" ou "home office". Par exemple une visite à un réparateur d'ordinateur local ». Les détails de ce programme seront mis sur le site de l'éditeur dans les jours qui viennent.

McAfee consent aussi un geste commercial, en proposant aux clients affectés deux ans d'abonnement supplémentaires gratuits pour leur antivirus actuel.
Publiée le 27/04/2010 à 09:47
Publicité