La TV de rattrapage peut diffuser du contenu en avant-première

Ce n'est plus du rattrapage alors ? 50
M6Replay series Desperate Kaamelott Camera CafeLe Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) vient de rendre publique sa synthèse de la consultation sur la régulation des services de médias audiovisuels à la demande (SMAD) et des applications interactives. Le sujet de la télévision de rattrapage, connue sous le nom de catch-up TV, a notamment été abordé.

« Pour favoriser le développement de ce type de services, le CSA a décidé d’autoriser la diffusion de programmes en avant-première (c'est-à-dire avant leur diffusion à l’antenne) dans le cadre de la télévision de rattrapage » annonce le CSA.

Une nouvelle importante pour la télévision et les utilisateurs de la TV de rattrapage. « Il estime également que les modalités économiques de l’offre de télévision de rattrapage (payante ou gratuite) pourront être différentes de celles de la chaîne à laquelle elle est rattachée » précise-t-on.

Une télévision de "rattrapage" ?

Désormais connue et utilisée par des millions de Français, à l’instar de la VoD, la télévision de rattrapage est un succès incontestable, notamment sur M6Replay et MyTF1. Et proposer du contenu en avant-première devrait accroître un peu plus encore son nombre d’aficionados. Cependant, parler de télévision de « rattrapage » alors que le contenu est disponible en premier sur ce type de site peut paraître antinomique…

De plus amples informations nous seront communiquées sous peu.
Publiée le 20/04/2010 à 12:08
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité