S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Greenpeace : cloud computing et réchauffement du climat

L'informatique dans les nuages (de pluies acides)

make it green greenpeaceL’ONG écologique Greenpeace a publié hier un rapport sur l’impact climatique du nuage de données (le "cloud computing"), qui inclue les fermes de serveurs et les équipements télécom les interconnectant.

L’association calcule que le "nuage" a consommé pas moins de 486,7 milliards de kWh en 2007, pour émettre 256 MtCO2e (tonnes équivalentes dioxyde de carbone), et que ces émissions pourraient doubler d’ici 2020.

Pour lutter contre le réchauffement climatique, Greenpeace aimerait donc que les grandes entreprises du secteur aient les arguments écologiques à l’esprit lorsqu’ils choisissent où implanter leurs fermes de serveur. En particulier, elle voudrait qu’ils évitent les endroits où l’électricité provient principalement du charbon, qui est la source d’énergie émettant le plus de carbone (et également la moins chère), et favorisent les énergies renouvelables.

Les bons et les mauvais élèves

Greenpeace cite Yahoo! comme exemple. L’entreprise est en train de construire un data center de 150 millions de dollars dans l’état de New York. « Ce site a été choisi en partie à cause des coûts de refroidissement bas que la région permet grâce à son climat tempéré, ainsi que pour l’accès à de l’hydro-électricité bon marché et peu émettrice de carbone ».

En opposition, le mauvais élève est Facebook qui va construire un data center dans l’Oregon et va acheter son électricité à PacificCorp, qui la produit en majorité à partir de centrales à charbon.

Google de son côté a créé Google Energy, qui lui donne l’autorisation d’acheter et vendre l’électricité en gros et lui permet de choisir lui-même les sources de l’énergie qu’il consomme. Google déclare également compenser tout le carbone qu’il émet en achetant ces fameux « permis d’émettre », qui financent les technologies propres et la reforestation dans les pays émergents.
Source : Reuters
Publiée le 31/03/2010 à 07:40

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;