L'iPhone 4G se nommerait "HD" et serait lancé le 22 juin

À vos marques ! Prêts ? Feu ! 170
Chez Apple, la sortie de l’iPad est certes un évènement, mais elle ne remet pas en cause les lignes de produits existantes, et sûrement pas l’iPhone. Le téléphone de la firme s’est vendu à des millions d’exemplaire dans le monde entier, déchainant les passions, catapultant l’App Store en tant que référence des boutiques en ligne et inspirant grandement la concurrence. Et avec l’arrivée du prochain modèle pour cet été, les choses ne vont pas se calmer.

iPhone 3GS photos
iPhone 3GS

Apple est désormais coutumière du fait : la société lance chaque entrée de l’été un nouveau modèle de son téléphone. À chaque fois, pronostiques et canon à rumeurs se chargent avec les mois qui passent. L’iPhone 4G n'échappe pas à la règle, même du côté du très sérieux Wall Street Journal.

Un iPhone nommé HD

Le nom qui ressort serait désormais iPhone HD, le suffixe étant décidément une mode puissante. Pourquoi HD ? Selon John Grubber, à qui l’ont doit certaines des rumeurs les plus précises au sujet d’Apple, indique que la résolution de l’écran passerait du 480 x 320 actuel au 960 x 640. Bien que l’on ne puisse pas parler de HD à proprement parler, cela reste une résolution quadruplée. Si l’information se confirme et qu’Apple n’augmente pas la taille de l’écran, la définition risque d’être particulièrement fine.

Sans même parler d’un autre point au sujet de cet « iPhone HD », il faut soulever un élément important. L’un des succès du téléphone d’Apple est qu’il a toujours offert la même résolution. Les développeurs d’application pouvaient donc compter sur cet élément fixe et donc ne jamais se poser la question de la répartition des éléments d’une interface en fonction des appareils. L’arrivée de l’iPad change déjà la donne avec sa résolution de 1024 par 768, et le SDK 3.2 (disponible en version finale) va permettre en conséquence de créer des interfaces pour les deux types d’appareil. Une nouvelle résolution entrainerait la planification d’un troisième développement, ce qui pourrait sembler plus lourd.

John Gruber va plus loin au sujet de l’iPhone 4G : le processeur embarqué serait bien de type A4, soit la même série qui équipe l’iPad et produit par Apple elle-même. Sur ce point, il s’agit d’une migration attendue et qui ne serait donc pas vraiment une surprise, la firme cherchant probablement à rentabiliser l’achat de la société PA Semiconductors. En outre, le nouvel iPhone serait muni d’une caméra frontale, ce qui fait maintenant office d’arlésienne dans le monde de la pomme. Enfin, histoire d’en remettre une couche, la version 4.0 de l’iPhone OS serait bien munie du multitâche.

Fin de l'exclusivité avec AT&T : un iPhone compatible CDMA ?

Ensuite, les choses se corsent un peu, et c’est ici que le Wall Street Journal intervient. Selon le célèbre journal, Apple concocterait actuellement une version spécifique de l’iPhone 4G pour les réseaux CDMA. Cette norme est à opposer au GSM et est utilisée par plusieurs concurrents d’AT&T ainsi que dans certains pays comme le Japon ou la Corée du Sud. Or, AT&T est toujours le distributeur exclusif de l’iPhone… mais plus pour longtemps. À la fin de l’année, le contrat sera terminé, ce qui signifie qu’Apple commercialisera très probablement son téléphone chez d’autres opérateurs. Le développement d’une version CDMA qui serait lancée à la fin de l’année est donc crédible.

Engadget parle d'un lancement le 22 juin

Enfin, Engadget a également fait le tour des rumeurs. Tout en résumant ce qui a été dit dans le Wall Street Journal et par John Gruber, le site parle d’une source annonçant le lancement de l’iPhone HD le 22 juin. Là encore, il s’agit d’une information crédible, car correspondant aux autres lancements des précédentes versions du téléphone.

Publiée le 30/03/2010 à 16:09 - Source : Multiple
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité