S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Le pirate Albert Gonzalez écope finalement de 20 ans de prison

20 ans d'ombre pour des millions de CB

Mise à jour : La sentence est tombée, Albert Gonzalez a été condamné à 20 ans de prison, soit cinq ans de moins que la peine requise par le procureur fédéral américain.



Article du 22 mars 2010.
Titre : 25 ans de prison, plus forte sentence requise contre un pirate

Aux États-Unis le procureur fédéral Stephen Heymann a requis vendredi dernier 25 ans de prison contre le pirate Albert Gonzalez, surnommé « Segvec ». Le jeune homme de 28 ans originaire de Miami est accusé d’avoir pénétré les réseaux wifi mal protégés des chaines américaines TJX, DSW Shoe Warehouse, Office Max, Hannaford Brothers, 7-Eleven, et Heartland Payment Systems. Il a ensuite utilisé un « packet sniffers » pour récupérer des dizaines de millions de numéros de cartes de crédit.

L’acte d’accusation, fourni par Wired, indique ainsi : « sur seulement deux des serveurs de Gonzalez plus de 40 millions de numéros de cartes de crédit et de paiement ont été retrouvés ». Il utilisait ces numéros en les revendant en gros ou en détournant lui-même l’argent des comptes des propriétaires de ces cartes.

A cause de ces vols d’identité, « des entreprises, banques et assurances ont perdu presque 200 millions de dollars – à peu près 5 000 fois le salaire annuel moyen d’un américain ». La gravité de ces actes a conduit le procureur à demander la plus lourde sentence jamais infligée dans une affaire financière aux États-Unis.

Albert Gonzalez avait déjà bénéficié d’une première chance de se racheter, il avait alors aidé les différents services secrets américains à attraper des hackeurs européens.

Source : Wired.com
Publiée le 26/03/2010 à 10:39

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;