L'annonce de Cisco était finalement un core router à 322 Tbps

On a le sens de l'exagération chez Cisco 70
Comme prévu, Cisco Systems a bien publié sa grande annonce hier soir. Et il n’a pas « vraiment » menti en annonçant qu’il « changera Internet à jamais ». En effet, les besoins en bande passante ne cessent d’augmenter, que ce soit du fait de l’essor du haut et très haut débit fixe, ou par l’explosion des smartphones et des forfaits Internet mobile.

322 000 milliards de bits par seconde dans la boîte

 Et pour combler ce besoin présent et futur, Cisco a donc annoncé le CRS-3, une évolution de son précédent CRS (Carrier Routing System), celui-ci étant capable d’atteindre 322 Terabits par seconde. Une vitesse vraiment élevée, atteinte grâce à une capacité maximale 3,5 fois supérieure à celle du CRS-1, et, selon Cisco, 12 fois supérieure aux meilleurs core routers de ses concurrents.

Cisco CRS-3 core router

Le CRS-3 est vendu à partir de 90 000 dollars. Bien sûr, à ce tarif là, vous n’avez pas grand-chose, tout au plus le contenant, mais certainement pas le contenu. Il faudra donc ajouter d’onéreux matériels (cartes, etc.) pour atteindre ces fameux 322 Terabits par seconde. Et il ne faut alors plus parler en millier de dollars...

Toute la Chine en vidéoconférence, en même temps (une vraie cacophonie)

Afin de prouver que son annonce n’était pas réellement du pipeau, Cisco précise dans son communiqué qu’avec son CRS-3 à 322 Tbps, « tous les hommes, femmes et enfants de Chine pourraient faire de la vidéoconférence simultanément ». Rien que ça.

Les cartes pour le CRS-1 étant compatibles avec le CRS-3, le transfert sera particulièrement aisé pour les clients actuels de Cisco, qui voudront ensuite utiliser des cartes à 100 Gbps en sus de leurs cartes à 40 Gbps. L’opérateur américain AT&T, qui a vu son niveau de consommation croître de 40 % rien qu’en 2009, a déjà testé avec succès ce passage au CRS-3 et aux 100 Gbps.


D’après Houman Modarres, le directeur des produits IP chez Alcatel-Lucent, le CRS-3 n’est qu’une mise à niveau du CRS-1. Cisco a conçu « peut-être un peu de caféine, même pas une bonne tasse de café » a-t-il imagé.

Un tour de passe-passe marketing

D’autres spécialistes du secteur, qui ne sont pas pour autant des concurrents de Cisco contrairement à Alcatel-Lucent, nous confirment cet avis. « En fait, c'est un tour de passe-passe marketing » nous confie l’un de ces spécialistes.

« Le CRS-3 est en réalité le CRS-1 avec upgrade de la switching fabric (les cartes matrices qui gèrent la commutation des paquets entre les différentes cartes de lignes) pour passer de 40Gbps par carte à 100Gbps. »
Publiée le 10/03/2010 à 11:03 - Source : Cisco
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité