Universal : la musique en ligne au top, les sonneries s'écroulent

Pas surprenant finalement 128
Lors de la publication de ses derniers résultats financiers, Vivendi en a profité pour dévoiler certaines informations sur les ventes numériques d’Universal Music. Représentant près de 20 % de son chiffre d’affaires dans le monde, et près de 40 % aux États-Unis, les ventes dématérialisées d’Universal Music n’ont augmenté que de 8,4 % dans le monde en 2009, contre 31 % en 2008.

Les ventes de sonneries s'effondrent

Cette légère hausse dans ce secteur s’explique par une forte baisse d’un côté des ventes de sonneries pour téléphones mobiles, compensée par une très forte hausse des ventes de musique via des plateformes en ligne de type iTunes.

Du côté des sonneries, la chute est mondiale, de l’Europe aux États-Unis en passant par le Japon, ce qui confirme notre actualité du 10 septembre dernier, qui montrait une division par deux des ventes pour mobiles en France. A contrario, les ventes de musiques ont crû de 30 %. La part des sites de streaming n’a par contre pas été précisée. Nous attendons de plus amples détails sur ces points.

Loi Hadopi Censurée dessin

Hadopi, sauveur de la France

Interrogé par BFM, Jean-Bernard Lévy, le président de Vivendi, a profité de l’occasion pour parler d’Hadopi. Vantant les excellents résultats du numériques à l’étranger, Lévy a pointé du doigt la frilosité française.

« Nous espérons qu’enfin en Europe et particulièrement en France avec la loi Hadopi, on puisse rémunérer un peu mieux les artistes qu’actuellement où la situation est quand même un peu difficile. »

Des propos qui rejoignent ceux de Pascal Nègre, qui avait prévu en juin 2009 qu'Hadopi 2 permettrait de quadrupler les ventes en ligne. Une hausse de 300 %, rien que ça.

Universal diversifie ses revenus sur la toile

Universal a d’ailleurs rappelé qu’il a été un acteur important de l’essor du numérique en 2009 : « Dans le domaine du numérique, UMG a continué d’encourager et de soutenir l’innovation, à l’instar du service premium de Spotify accessible sur l’iPhone, ou du lancement de MusicStation sur la plate-forme Android » précise Universal Music Group.

« UMG est le principal promoteur de VEVO, un service lancé en décembre 2009, qui s’est immédiatement classé 1er site aux États-Unis de vidéos musicales sur Internet avec 35 millions de visiteurs uniques. »
Publiée le 02/03/2010 à 12:31 - Source : Vivendi
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité