S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Office 2010 : l'écran de sélection des formats, un choix biaisé ?

OOXML ou ODF ?

Tout le monde a encore en tête les aventures de Microsoft au sujet de l’écran de sélection des navigateurs qui apparaîtra bientôt dans Windows 7, et un peu plus tard dans Windows XP et Vista. Maintenant que le cas est réglé, la firme s’occupe d’un autre écran de sélection : celui des formats de fichiers dans sa suite Office.

L’éditeur avait indiqué en août 2009 qu’un écran permettrait de choisir le format de fichier qui serait utilisé par défaut dans Office 2010. Une récente modification de la Release Candidate a apporté ce fameux écran, qui apparaît lors du premier lancement d'un des composants de la suite :

office 2010 ballot screen

Le choix est simple :
  • Soit OOXML, le format apparu avec Office 2007
  • Soit ODF, que l’on retrouve dans plusieurs suites bureautiques, notamment OpenOffice.org
Certes, l’écran de sélection est un mouvement découlant d’une promesse, mais ceux qui ont suivi le développement du « ballot screen » de Windows 7 remarqueront rapidement les différences. En effet, si d’un côté Microsoft a joué le jeu avec la Commission européenne en affichant par exemple les navigateurs de manière aléatoire, la situation est ici moins transparence.

Un choix biaisé ?

La question du choix entre deux éléments n’est pas en elle-même un problème, car ces derniers représentent les deux principaux adversaires. Par contre, l’ordre d’affichage est imposé, et le descriptif également. On en revient ainsi à la problématique du « premier affiché, souvent sélectionné », et ce classement sera toujours le même, l’OOXML étant en tête de liste. D’autre part, les textes descriptifs sont ceux de Microsoft, et cela entraine un autre problème.

On peut vite voir qu’il y a une différence de traitement qui induit une réponse négative de l’utilisateur. Le choix de l’OOXML apparaît comme plus logique car l’éditeur le présente comme seul apte à pouvoir transposer toutes les fonctionnalités d’Office 2010. L’ODF, a contrario, n’est pas explicitement décrit pour ses avantages : on sait qu’il s’agit d’un autre type de format, et qu’il peut présenter des problèmes puisque certaines fonctions de la suite bureautique ne seront pas prises en compte.

Question : comment un utilisateur pourrait-il choisir efficacement son format de fichier si la seule différence dépeinte pour l’ODF est que certaines fonctionnalités ne seront pas compatibles ?

Chez Microsoft, on en est seulement à la première version de cet écran de sélection, et les premiers retours sont négatifs. Richard Stallman, figure emblématique du monde du logiciel libre, n’y va pas par quatre chemins : « Il est clair que Microsoft essaye de faire de l’ODF un mauvais choix apparent, pour que peu d’utilisateurs se servent du format. J’en conclus que Microsoft veut pouvoir dire qu’il offre le support de l’ODF, tout en ayant peu d’utilisateurs qui s’en servent. »

Qu'en est-il du support de l'ODF ? Et où est donc passé l'OXML ?

Il faut dire que la question en appelle une autre : quid du support véritable du format OpenDocument dans Office 2010 ? La question reste en suspens et nous essayons actuellement d’en savoir davantage. Le support initial de ce format est apparu avec le Service Pack 2 d’Office 2007, mais Microsoft s’est « contenté » de reprendre les spécifications basiques ISO, sans chercher à aller plus loin alors que l’ODF a évolué. Conclusion : les documents créés avec Office 2007 dans ce format provoquent des problèmes de lecture dans d’autres suites telles qu’OpenOffice.org. La situation inverse est également valable.

Enfin, une autre interrogation demeure. Le choix de l’écran de sélection indique que le format Office Open XML (OOXML) est le mieux adapté pour Office 2010, mais qu’en est-il du format OXML tel que validé par l’ISO ? Le comité technique a tellement modifié l’OOXML que l’OXML validé n’est plus compatible, mais Microsoft ne semble pas mettre en avant la norme, à moins qu’il s’agisse bien de ce que l’on voit dans l’écran de sélection. Nous essayons également d’en savoir plus à ce sujet, tant la situation manque de clarté.
Source : Neowin
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Google+

Publiée le 19/02/2010 à 10:05

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;