Warner envisage de quitter tous les sites de streaming gratuits

Qui est Bip Bip, et qui est le coyote ? 118
Le marché de la musique en streaming est en pleine ébullition. Alors que Jiwa ne propose plus les artistes de Warner Music (limités à 30 secondes d’écoute) depuis mardi soir, le patron de Warner a récemment affirmé que tous les sites de streaming gratuits pourraient être finalement concernés.

La mort du streaming gratuit se met doucement en place

Spotify Premium Pour Warner, c’est bien simple, ces sites gratuits « ne sont pas positifs pour l’industrie ». En somme, ils ne rapportent pas assez d’argent. Une critique qui n’est pas nouvelle, d’autant plus que ce type de service s’est popularisé en un temps record, sans pour autant pousser massivement à l’achat, même si Deezer reste le partenaire n°1 d’iTunes en France.

« Les services de streaming gratuits ne sont pas une bonne chose pour l’industrie et, aussi loin qu’ira Warner Music, nous ne leur accorderons pas de licence. Ce n’est pas le genre d’approche que nous soutiendrons à l’avenir » a ainsi affirmé Edgar Bronfman, le patron de Warner Music, lors de la présentation des derniers résultats financiers de Warner Music.

Conclusion : seuls les abonnés de Spotify, Deezer, Qobuz et des autres sites proposant des offres payantes pourront avoir accès aux artistes produits par Warner Music. Et si les autres labels suivent, cela signera la mort instantanée du streaming gratuit dans le monde, comme l’a prévu Yves Riesel, le patron de Qobuz.

Or, selon les derniers chiffres disponibles, la quasi-majorité des visiteurs des sites comme Deezer et Spotify utilisent encore la version gratuite. Si le streaming gratuit se contente de malheureuses 30 petites secondes, quels moyens utiliseront les utilisateurs de ces sites ? Certains s’abonneront probablement, mais il fait peu de doute que la plupart se tourneront vers des voies bien moins légales pour compenser cette perte.

Les offres de streaming Premium, plus intéressantes que l'achat direct ?

Et si l’on écoute Edgar Bronfman, le nombre d’abonnés aux sites de streaming est faible à cause de la gratuité actuellement disponible. Et on ne peut pas selon lui attirer les internautes vers les formules payantes, avec du gratuit présent sur le même site.

Plus intéressant encore, Bronfman semble mettre plus d’espérance dans ces offres payantes que dans les ventes de morceaux classiques à la iTunes, Amazon MP3 et autres Fnac Music. Pour le PDG de Warner Music, l’abonnement aux sites de streaming est clairement l’avenir.

Si le patron de Warner Music trouve des échos auprès des patrons des autres labels, les conséquences pourraient bien être visibles très rapidement. La réaction d’Apple, et la mise en place d’un abonnement sur iTunes, pourrait alors devenir réalité.

Wait & See.
Publiée le 11/02/2010 à 11:58 - Source : BBC et Electron Libre
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité