Bill Gates : la censure chinoise est limitée, aisément contournable

La Chine attaque Bill en diffamation 75
Pour Bill Gates, la censure du Net par le Grand Pare-feu (Great Firewall) chinois n’est pas un problème. « Les efforts chinois pour censurer Internet ont été très limités. Il est facile de les contourner » a ainsi affirmé l’homme le plus riche du monde lors d’une interview accordée à la chaîne ABC.

bill argentLe fondateur de Microsoft s’est d’ailleurs montré très pragmatique sur le sujet : « Vous devez choisir : Voulez-vous obéir aux lois des pays où vous êtes, ou non ? Si non, vous ne pourrez pas faire d’affaires là-bas. »

Ces paroles sont bien évidemment liées à l’affaire Google, et à son opposition au gouvernement chinois. Menaçant de quitter le marché chinois, tout du moins dans le domaine de la recherche, Google a joué carte sur table : soit le gouvernement cesse sa censure, soit Google lève les voiles.

Le pays le plus peuplé du monde a rapidement répondu en censurant le blog officiel de Google, puis en bloquant Google.cn. Une drôle de réplique, alors que la porte-parole du ministre des affaires étrangères chinois a officiellement assuré que « l’Internet chinois est ouvert ».

Du côté de Microsoft, la position de Bill Gates n’est pas étonnante. Steve Ballmer avait en effet déjà affirmé que sa société était régulièrement la cible de cyber-attaques, et que rien d’inhabituel n’avait été identifié.

En somme, contrairement à Google, il n’y a pas de raison de quitter la Chine. Et la censure n’est pas une raison, d’autant qu’elle est aisément contournable selon Bill Gates.

Pour Microsoft, les affaires en Chine vont donc continuer, même si en matière de recherche, Baidu et Google attirent plus de 90 % des internautes. Laissant des miettes aux concurrents.
Publiée le 26/01/2010 à 12:02 - Source : Reuters
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité