Windows Mobile Marketplace : la paye et le frelon

BzzZzzz 43
Lorsqu’Apple a lancé son App Store, peu se doutaient réellement du succès que la boutique en ligne d’applications aurait. Quand ce fut le cas, d’autres sociétés ont répété le modèle. Actuellement, la boutique qui se tient en deuxième position en volume est celle de la plateforme Android. Mais Microsoft, qui a plus un grand défi à remplir sur ce terrain, a également lancé son Marketplace. Toutefois,  selon Ars Technica, des échos de soucis de paiements se font entendre.

marketplacemarketplacemarketplace

Sur le chapitre des téléphones mobiles, Microsoft se dirige lentement vers l’unification. Windows Mobile 7 attirera à lui un ensemble de services déjà existant et permettra de les relier du bout du doigt. Mais il fallait aussi à Microsoft un créneau porteur et fédérateur pour rassembler les développeurs, et c’est l’objectif du Marketplace. Initialement prévu pour Windows Mobile 6.5, il a fini par inclure les applications pour les versions 6.0 et 6.1.

Le fonctionnement de la boutique n’est pas une grande nouveauté, car elles fonctionnent pratiquement sur le même modèle : une inscription initiale, puis un prélèvement sur les bénéfices de 30 % en moyenne. C’est le cas de l’App Store, et c’est également celui du Marketplace. Pour autant, il suffit à un développeur d’avoir une très bonne idée ou un produit particulièrement bien pensé pour remporter rapidement du succès. Du coup, les sommes peuvent devenir rondelettes au fur et à mesure que les applications sont téléchargées et installées.

Ars Technica rapporte qu’un certain mécontentement se fait sentir parmi les développeurs, et que Microsoft ne paie pas les sommes dues. En fait, certains n’auraient pas été payés depuis le lancement de la boutique en octobre, ce qui fait un peu tâche. Lorsque nos confrères ont contacté Microsoft, il leur a été répondu qu’un message officiel avait déjà été posté en ce sens dans les forums de la firme.

Il semble finalement que l’éditeur n’ait pas choisi l’organisation la plus simple à appréhender pour s’occuper des développeurs. En effet, il y a une première information importante : l’auteur d’une application doit réunir une somme de 200 dollars au minimum pour recevoir le paiement. Ensuite, si Microsoft n’est pas en mesure de payer (sans donner plus de détails), la somme reste dans la balance pour un paiement ultérieur.

Mihir Raon, responsable chez Microsoft du Marketplace, a indiqué tout de même que tous ceux qui avaient au moins 200 dollars dans la balance seraient payés le plus rapidement possible. Le problème vient peut-être, comme le suggère Ars Technica, du Dashboard des développeurs, zone centrale où l’on trouve notamment la balance en cours. Le calcul de la somme due se fait sur une base mensuelle, et dépend d’un statut :
  • Non éligible pour un paiement
  • Éligibilité en cours d’évaluation pour un paiement
  • Éligible pour un paiement
Souci : certains développeurs semblent coincés sur le statut « non éligible depuis des mois », et mettre à jour la situation n’a pas l’air si simple. D’autre part, lorsque le statut est sur « éligible », cela signifie qu’au moins un paiement a été effectué dans le passé sur le compte en banque du développeur et que tout va bien. Cela n’empêche pas que des factures du mois de janvier n’ont pas été réglées, voir même depuis octobre.
Publiée le 22/01/2010 à 16:19 - Source : Ars Technica
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité