S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Les applications Facebook peuvent accéder aux adresses emails

Vous avez 278 nouveaux courriers

Facebook est un réseau social qui ne cesse de grandir et dont l’actualité est ponctuée de modifications de sa ligne de conduite en regard de la sécurité et du respect de la vie privée. Dernièrement, les nouveaux paramètres ont fait beaucoup parler d’eux, de nombreux utilisateurs se retrouvant à partager leur liste d’amis ou leurs photos sans même le savoir. Y compris, d’ailleurs, le propre fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg.

À partir d’aujourd’hui, un changement assez important va prendre place dans les applications. En effet, ces dernières n’auront bientôt plus la possibilité d’envoyer des messages aux utilisateurs directement dans le service. Jusqu’à maintenant, si une application voulait prévenir une personne qui l’avait installée, elle le faisait dans l’encadré des notifications. Tout en bas à droite de l’écran, on trouve le raccourci des messages qui avertissent qu’un évènement s’est produit. Lorsqu’un nouveau est référencé, le bouton affiche une bulle rouge.

facebook

Ce système n’est pas remis en cause, seule la communication des applications l’est. Mais si ces dernières ne peuvent plus utiliser cette zone, qu’ont-elles en remplacement ? Un moyen de communication qui risque de faire grincer des dents : les courriers électroniques. Les applications Facebook qui voudront y accéder devront par contre obligatoirement demander l’autorisation préalable :

facebook

Si le changement n’est pas nécessairement énorme en apparence, il modifie profondément la manière dont les créateurs d’applications communiquent avec leurs utilisateurs. Du côté des avantages, il est clair que cette communication pourra se faire sans limitation. Il existe en effet un nombre maximal de messages qu’une application peut envoyer sur Facebook. En fonction des applications, les utilisateurs pourront donc recevoir toutes les notifications nécessaires.

Cela étant, c’est ce même nombre qui risque potentiellement d’être une source de désagrément. Le courrier électronique est un moyen de communication utilisé maintenant par de nombreuses sociétés. De fait, les internautes en reçoivent le plus souvent une bonne quantité. Des alertes trop nombreuses se perdront dans la masse, sans parler de la réaction négative de l’utilisateur : « Encore un message ? »
Source : TechCrunch
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Google+

Publiée le 21/01/2010 à 10:11

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;