S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

NVIDIA annonce son Tegra 2 : ARM Cortex A9, Unreal Engine 3

Envie d'une tablette ?

La conférence d'ouverture de Jen-Hsun Huang était l'occasion pour NVIDIA de dévoiler sa nouvelle puce SoC (System on a Chip) Tegra 2.

Tegra passe la seconde : 1 GHz, 40 nm... et Unreal Engine 3

NVIDIA Tegra 2 CES 2010Comme nous vous le disions il y a quelques mois, la première génération qui avait été INtégrée au Zune HD de Microsoft n'était qu'un ballon d'essai, destiné à préparer l'arrivée de nouvelles gammes bien plus performantes.

Ainsi, cette nouvelle puce aussi connue sous le doux nom de T20, se base désormais sur l'architecture Cortex A9 à deux coeurs ARM. Le tout est gravé en 40 nm via TSMC et fonctionne à une fréquence maximale de 1 GHz.

Sa partie graphique aurait été améliorée et NVIDIA parle ainsi d'une performance 4 fois supérieure à la génération précédente (2 fois était annoncé au départ) et 10 fois supérieure aux solutions utilisées dans les smartphones actuels.

Les vidéos HD en 1080p seront bien entendu lues à la perfection (via quels logiciels ?), et NVIDIA annonce que ses puces Tegra seront compatibles avec Flash dans sa version 10.1 quel que soit l'OS utilisé.

NVIDIA Tegra 2 CES 2010 NVIDIA Tegra 2 CES 2010

Tim Sweeney, créateur des studios Epic Games (série Unreal, Gears of wars...) a enfoncé le clou en annonçant que le moteur Unreal Engine 3 avait été porté sur ARM et en a fait la démonstration de celui-ci sur une tablette à base de Tegra 2.

Objectif : être le leader dans les Tablet PC, rien que ça !

Car avec ce nouveau produit, NVIDIA compte bien conquérir le coeur des constructeurs de solutions mobiles, mais aussi remporter une bonne partie du marché des tablettes qui devraient nous envahir en 2010.

Ainsi, le père des GeForce annonce être en train de travailler avec de nombreux intégrateurs sur des modèles qui seraient bientôt annoncés.

NVIDIA Tegra 2 CES 2010 NVIDIA Tegra 2 CES 2010

Concernant les smartbooks (des netbooks à base d'ARM), NVIDIA ne semble pas convaincu, indiquant que la présence d'un clavier est en général le gage d'un PC complet, ce qui n'est pas le but de Tegra. Il s'agirait ici d'éviter de décevoir l'utilisateur.

Pas de Tegra 2 dans des smartbooks ? Un conflit avec ION peut être ?

Un point de vue louable, mais que l'on a un peu de mal à comprendre lorsque l'on voit les capacités de la bête et que l'on sait que de nombreux smartphones disposent d'un clavier.

Il est donc plus raisonnable de penser que le caméléon veut sans doute éviter de marcher sur les platebandes de sa solution ION (Atom + 9400m) qui va aussi passer à sa seconde version sous peu.

La bataille des Tablet PC s'annonce donc acharnée, tant le couple Tegra 2 / Android nous paraît bien plus sexy que n'importe quelle solution x86 / Windows, fussent-elles plus complètes en termes d'univers logiciel.

Comme toujours, NVIDIA mise beaucoup sur les développeurs

NVIDIA Tegra 2 CES 2010NVIDIA compte d'ailleurs peser de tout son poids pour favoriser le passage à ARM de nombreux éditeurs. Adobe aurait ainsi en projet d'adapter AIR, afin de le rendre disponible pour de telles machines.

Via son site dédié aux développeurs pour Tegra, il sera aussi possible de commander des kits de développement, NVIDIA ayant indiqué que la puce était d'ores et déjà en production. Quelques autres projets sont ainsi en préparation comme une solution de réalité augmentée, un portage d'XMBC ou encore de 7-Zip.

Côté consommation, ARM oblige, les nombres annoncés sont très faibles. NVIDIA parle ainsi de 500 mW  et d'une capacité de lecture de 140 heures de musique ou de 16 heures de vidéo HD avec une seule charge.

Des capacités techniques encore un peu floues... vivement les tests ?

NVIDIA Tegra 2 CES 2010Bien entendu, aucune indication n'a été donnée concernant la lourdeur des fichiers concernés ou la capacité de la batterie permettant un tel usage.

NVIDIA aura néanmoins fort à faire pour rendre ce secteur florissant au niveau de son chiffre d'affaires.

Le monde ARM est en effet déjà maîtrisé et dominé par plusieurs acteurs dont Qualcomm et son fameux Snapdragon, qui sera sans aucun doute l'ennemi à abattre.

Le caméléon mise néanmoins sur son savoir-faire au niveau de la 3D et du multimédia pour convaincre les constructeurs ainsi que les consommateurs... que le meilleur gagne.
Publiée le 08/01/2010 à 10:50

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;