450 000 films piratés chaque jour = Année record pour le cinéma

Et sans Hadopi 146
Un petit rappel sous forme de captures picorées lors des débats parlementaires d'Hadopi 1 :

1ère séance du mercredi 11 mars 2009

 

450000 films piratés jour cinéma HADOPI 450000 films piratés jour cinéma HADOPI 450000 films piratés jour cinéma HADOPI 450000 films piratés jour cinéma HADOPI 


 2e séance du mercredi 11 mars 2009

 

450000 films piratés jour cinéma HADOPI 450000 films piratés jour cinéma HADOPI 450000 films piratés jour cinéma HADOPI 450000 films piratés jour cinéma HADOPI


2e séance du mardi 31 mars 2009


450000 films piratés jour cinéma HADOPI

2e séance du jeudi 2 avril 2009

450000 films piratés jour cinéma HADOPI




3e séance du mardi 5 mai 2009

hadopi 450 000 films cinéma piratage


Etc. On peut trouver pareils discours partout (voir la requête sur Google) au Sénat, durant les discussions autour de la loi de finances, sur le site du ministère de la Culture - et pas qu'une fois-  dans les rapports parlementaires, les médias, à la TV, à la radio, dans la presse écrite, sur Internet, dans une pluie de dépêches... Partout ce chiffre de 450 000 films piraté chaque jour aura tourné en boucle, ad nauseum, face à des parlementaires prêts à pousser sur le bouton de leur pupitre.

Sauf que voilà.

Selon les dernières estimations de la direction des études, des statistiques et de la prospective du Centre national de la cinématographie, « la fréquentation cinématographique atteint 20,8 millions d’entrées au mois de novembre 2009, soit 14,8 % de plus qu’en novembre 2008. 178,7 millions d’entrées ont été réalisées au cours des onze premiers mois de l’année, soit 4,0 % de plus que sur la période janvier-novembre 2008. Sur les 12 derniers mois écoulés, les entrées dans les salles sont estimées à 196,58 millions, ce qui constitue progression de 3,8 % par rapport aux 12 mois précédents ». Une avalanche de chiffres qui ont une réalité économique.

Une année historique, jamais atteinte depuis 30 ans

Mais ce n'est pas tout : on attend maintenant près de 200 millions pour 2009, une hausse de 5% par rapport à l’an passé, déjà elle-même en hausse de 7% grâce au succès historique Bienvenue chez les Ch’tis ! Jamais, depuis 30 ans, pareil chiffre n’avait été atteint. Sans Hadopi.

Sans même exister, Hadopi n’aura été d’aucune utilité. Pas un mail de menace n’est parti, pas une coupure de connexion, pas un seul décret d’application. Du vide. Faire croire que le cinéma était en péril, au bord de la faillite, qu'un film téléchargé c’était une baguette de volée ou une entrée en moins, etc., tout en freinant des quatre fers sur la chronologie des médias, comment ne pas qualifier cela d'escroquerie intellectuelle ?

Publiée le 18/12/2009 à 18:30
Marc Rees

Journaliste, rédacteur en chef

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité