ADSL en zones rurales : SFR jugerait les pratiques d'Orange anticoncurrentielles

Orange pas pour des prunes 51
Après quelques années d’accalmie, la guerre des FAI bat son plein. Dans le rôle de l’attaquant, nous avons SFR, France Télécom (Orange) jouant celui du défenseur. Et pour départager ces deux adversaires, l’Autorité de la concurrence.

Les zones rurales, la chasse gardée d'Orange


Selon Les Échos, SFR a saisi la semaine dernière la fameuse Autorité sur un point qui fait débat depuis longtemps. La filiale de Vivendi pointe en effet du doigt les zones rurales, où Orange est très souvent l’unique fournisseur d'accès à Internet, ou tout du moins l'unique FAI à proposer des débits corrects, faute de dégroupage de la part des alternatifs.

Or si les FAI alternatifs (SFR, Free, etc.) pourraient très bien envahir ces zones souvent à faible densité, et donc moins lucratives, SFR juge le comportement d’Orange comme anticoncurrentiel.

Le premier FAI français empêcherait ses concurrents d’accéder « à toutes les informations dont ils ont besoin » selon les informations de Guillaume de Calignon des Échos. De plus, les accords de gros réalisés par Orange afin de développer le haut débit partout exclus les FAI alternatifs des marchés en zones rurales juge SFR.

France carte T1 2009 degroupage

Comme vous pouvez le voir sur la carte ci-dessus réalisée par l'ARCEP au début de l'année, les zones rurales équipées en ADSL par France Télécom uniquement sont innombrables.

"no comment" pour l'Autorité

Contactée par PC INpact, l’Autorité de la concurrence n’a ni confirmé ni infirmé cette nouvelle. L’autorité administrative indépendante ne commente en effet jamais une saisine de la part d’un tiers. Il lui faut d’abord examiner si la demande est recevable ou non. Si c’est le cas, les conséquences peuvent être multiples : d’une simple proposition de non-lieu à une notification de griefs envoyée aux parties concernées, griefs qui peuvent bien sûr être contestés. Et ce type de procédure peut prendre plusieurs mois. Rendez-vous est donc pris en 2010 pour en savoir plus.

Nous n'avons pas réussi à contacter SFR et Orange pour le moment.
Publiée le 16/12/2009 à 11:21
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité