Microsoft fusionne ses entités Windows Server et Windows Azure

Servure ? 18
azureC’est un mouvement qui était prévisible, mais qui reste très important chez le géant du logiciel : Microsoft a décidé de fusionner deux groupes : Windows Azure et Windows Server & Business. L’objectif visé est la cohérence de l’offre serveur, mais la décision montre clairement que la firme est plus que sérieuse en ce qui concerne Azure.

Rappelons qu’Azure est une plateforme de cloud computing. En clair, cela signifie une offre permettant de développer des services et des applications Web, hébergées sur des centres de données de Microsoft, et disposant d’outils simplifiant le développement des projets. Ces outils sont fournis gratuitement pour la plupart, même si Visual Studio reste la « voie royale » pour la création des services. Le chiffre d’affaires se crée sur la puissance et la bande passante nécessaires pour le fonctionnement des projets commerciaux.

La nouvelle entité qui résulte de la fusion se nomme désormais Server & Cloud Division (SCD). Elle intègre désormais tous les produits importants liés à ce domaine, tels que :
  • Windows Server
  • Windows Azure
  • SQL Server
  • SQL Azure
  • System Center
En fait, la fusion provoque surtout trois changements majeurs :
  1. L’équipe Windows Azure Development, dirigée par l’architecte logiciel en chef Ray Ozzie (remplaçant de Bill Gates), intègre celle de la division Server & Tools, dirigée par Bob Muglia. Le travail de la SCD sera dirigé par le vice-président Amitabh Srivastava, qui devra des comptes à Bob Muglia.
  2. Le groupe Windows Server and Solutions rejoint l’équipe Windows Azure, mais son responsable Bill Laing garde un rôle clé dans la nouvelle organisation. Il travaillera en fait avec Amitabh Srivastava sur le partage à double sens des technologies Windows Server et Windows Azure, renforçant de fait la stratégie « Software + Services » de la firme.
  3. L’équipe Business & Marketing de Windows Azure continuera d’être dirigée par Doug Hauger, mais ce dernier rejoint le groupe marketing plus large Server & Tools, dirigé par le vice-président Robert Wahbe
Le mouvement général est logique : Windows Azure représente une plateforme d’avenir pour Microsoft, la concentration et la suppression des intermédiaires continues, tandis que la synergie entre les divisions et les technologies augmente. Logique parce que Microsoft a commencé sa mutation après la sortie de Vista et que de nombreux changements ont eu lieu pour augmenter l’agilité de la firme et améliorer sa capacité de réaction. Logique enfin car l’éditeur possède de très nombreuses divisions et qu’il lui a été longtemps reproché de ne pas produire des ensembles cohérents de produits en réutilisant les technologies disponibles.
Par Vincent Hermann Publiée le 10/12/2009 à 15:54 - Source : Microsoft
Publicité