L'antivirus Avast propose Chrome pendant son installation

Le Loto c'est nous, le Bingo c'est nous, le tiercé, le quarté, le quinté... 71
Avast est un antivirus connu, essentiellement parce qu’il dispose d’une version gratuite qui le rend très populaire. Le produit existe depuis 21 ans (et 18 ans pour ALWIL Software), ce qui est une autre explication de son succès et de son aura. Pour la première fois depuis sa création, l’installation de la version gratuite d’Avast propose un autre logiciel en « bundle », c’est-à-dire une sorte de symbiose commerciale.

Et qui est l’heureux élu ? Chrome, le navigateur de Google :

avast chrome

Crédité de presque 4 % des parts de marché en novembre selon des chiffres de Net Applications, Chrome se voit donc proposé avec Avast. Il n’est pas possible de cliquer « Suivant » sans le faire exprès puisque les cases « Oui » et « Non » ne sont pas cochées par défaut. L’utilisateur doit donc faire un choix, ce dont il pourrait presque remercier ALWIL Software, la société éditrice de l’antivirus, tant beaucoup ne se donnent pas cette peine.

chrome

C’est une manière comme une autre pour Google de passer par l’installation d’un logiciel connu pour accroitre sa part de marché, mais dans le cas présent, les choses ont été faites calmement. On ne peut pas dire que tout soit fait de manière brutale pour installer coûte que coûte le logiciel. En fait, l’installation n’est pas proposée si Chrome est déjà présent sur la machine (là encore, ce n’est pas toujours le cas).

Ce genre d’accord n’est pas une surprise. Google souhaite vraiment augmenter son niveau d'utilisation et n’avait d’ailleurs pas fait mystère de son désir d’intégrer le marché de l’OEM il y a quelques mois. D’après les propos d’un porte-parole recueillis par Cnet, d’autres contrats sont en négociation. La firme cherche sûrement d’autres contrats comme celui passé avec Sony. Le constructeur fournit en effet Chrome sur une partie de ses machines, un marché juteux pour Google qui doit donc multiplier les opérations de ce type.

À noter qu’ALWIL Software prépare actuellement le franchissement d’une barrière symbolique : celui des 100 millions d’utilisateurs. Lorsque le cap sera passé, la « cent millionième » personne se verra offrir un voyage tous frais payés à Prague, ville d’origine de l’éditeur.
Publiée le 07/12/2009 à 15:50 - Source : CNet
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité