S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Édito : la ligne éditoriale des médias, une question bien complexe

Un petit débat

Concernant les sujets traités dans nos colonnes, jusqu'où peut-on aller ? Si un blogueur, même spécialisé, peut toujours dire qu'il fait ce qu'il veut (c'est son blog après tout), et si de notre côté, nous pouvons toujours faire des écarts "exceptionnels", mieux vaut malgré tout éviter. Cependant, si pour des sujets bien précis, le choix est aisé (la dernière manifestation des viticulteurs n'a pas grand rapport avec PC INpact), d'autres sont plus complexes.

Aux frontières du réel


claude françois le téléphone pleurePrenons par exemple le cas de la vente du catalogue de Claude François. Parmi les quatre acheteurs, figure un certain Xavier Niel, le fondateur d'Iliad (Free). Or nombre de nos confrères (informatiques) en ont parlé, alors que le sujet principal ici, ce n'est bien sûr pas Xavier Niel, mais bien la vente du catalogue de Claude François. Et ça, il faut bien le dire, on s'en contrefiche. Tout du moins, cela n'a rien à faire sur PCI, je pense que la plupart d'entre vous seront d'accord. Mais certains noteront très justement que nous avons bien parlé de Xavier Niel, élu manager 2009 par les lecteurs de BFM.

C'est précisément le problème : la difficulté à trouver ce que l'on pourrait appeler la "limite". Si pour un journal généraliste, la question ne se pose pas (ou plutôt elle se pose à l'inverse : ne surtout pas trop se spécialiser au risque de repousser le lecteur), pour nous, il faut obligatoirement nous imposer des limites.

Or, sans que je ne comprenne bien pourquoi, des lecteurs nous ont proposé comme actualité les ventes de la FNAC et de Conforama, ou encore la vraie fausse hausse de la TVA dans la restauration. Si nous avons déjà traité de la FNAC (rapport à Hadopi) ou encore de diverses taxes (sur les supports vierges notamment), ces sujets n'ont quand même aucun rapport avec PCI...

Bien sûr, PC INpact lui-même a fortement évolué ces dernières années. Les plus vieux d'entre vous se rappelleront ainsi qu'INpact-Hardware traitait principalement du... hardware. Mais avec l'arrivée d'autres rédacteurs, dont votre serviteur, le site a vu sa ligne éditiorale se modifier graduellement. Si les actus sur le matériel restent toujours présentes (pas assez, on le sait), bien d'autres thèmes ont au fur et à mesure été traités : logiciels, FAI, P2P, réseaux sociaux, téléphonie, Apple, etc. Et avec l'arrivée de Marc, juriste de formation, le droit (toujours en rapport avec l'informatique et Internet bien sûr) est venu compléter tous ces sujets.

Et par la force des choses, comme certains sujets sont liés, nous avons dû traiter des sujets comme la musique (en tentant d'insister sur le numérique) ou encore le cinéma (idem).

En toute logique, cette évolution a déplu à certains, et a attiré de nouveaux lecteurs. Et d'autres sont là depuis le départ et ont apprécié les divers changements opérés ces dernières années.

L'évolution des sociétés et celle des médias

Mais outre les liens inévitables entre les sujets (P2P -> Hadopi -> musique -> ayant droit -> politique, etc.), nous avons le problème des sociétés. Quand Microsoft se contente de faire des logiciels et quelques babioles (des manettes de jeu), ou quand Apple se contente de faire des Mac et des systèmes d'exploitation, niveau choix éditorial, il n'y a pas de complications. Mais lorsque ces entreprises commencent à déborder, nous devons faire attention. Encore que Microsoft et Apple sont de mauvais exemples, car malgré la multiplication de leurs nouveaux produits, ils restent cependant (hors exception) dans nos domaines de prédilections. Ils nous poussent néanmoins, malgré nous, à traiter de sujets qui n'auraient jamais été abordés il y a quelques années.

Comme dit plus haut, c'est donc à nous de trouver notre limite, propre à chaque rédaction d'ailleurs. Après tout, Samsung fabrique des produits qui nous intéressent (des netbooks, des APN, des smartphones, etc.), mais il conçoit aussi des réfrigérateurs, des lave-linge, des aspirateurs, des micro-ondes... Or nous n'en parlons pas, preuve que l'on peut très bien s'imposer des limites. Sauf que si pour un aspirateur, le choix est simple (encore que, tout dépend l'aspirateur), pour d'autres sujets, c'est parfois plus délicat.

Tout ça pour vous dire deux choses. Tout d'abord, si vous trouvez nos choix éditoriaux étonnants, nous pouvons le comprendre, car ils font même parfois débat au sein de l'équipe pour certains sujets sensibles. Enfin, je souhaitais ici vous faire prendre conscience de la difficulté à s'autolimiter, car dans l'élan, il est aisé d'aller au-delà de ce qu'il faudrait. J'espère que vous comprenez l'idée globale du "problème" en tout cas.

Le point sur les Premium et les T-shirts


Nous avons reçu les nouvelles collections de t-shirts PC INpact. Si tout n'est pas encore parfait (quelques arrangements à faire), ils arriveront bientôt dans nos locaux. Reste ensuite à envoyer tout ça, ce qui prendra bien plus de temps, comme déjà expliqué dans les anciens éditos.

Concernant l'ancienne collection des t-shirts PCI, les derniers qui devraient les recevoir sont Patch et dimounet. Tout du moins, les derniers avant quelques jours. En effet, Teuf et Titia prennent quelques jours de repos avant d'attaquer le nouveau PCI et le nouveau PDN (et l'évolution du compte Premium et bien d'autres choses encore). En somme, des mois de travail. Et comme la personne qui s'occupe de l'envoi des t-shirts est Titia, il faudra donc patienter quelques jours pour ceux qui comptent s'abonner maintenant ou la semaine prochaine.

Ah oui, certains d'entre vous auront peut-être remarqué qu'un nouveau design Premium (sombre) est disponible depuis pas mal de jours. De plus, un nouveau pourrait bien arriver d'ici peu...

La remarque philosophique du jour :


Je comptais publier en fin d'édito les sites mobiles préférés de l'équipe de PC INpact, sachant qu'aujourd'hui, nous avons tous des smartphones et des abonnements illimités. Grande surprise, la plupart utilisent plutôt des applications, ou des sites bateaux (réseaux sociaux, leur banque, etc.). En somme, ils ont des abonnements pour aller sur le Net, et n'y vont quasiment jamais (hors application). Mais pourquoi donc ? La raison est simple, outre le manque de version mobile de bien des sites, il y a aussi le manque de mise en avant de ces versions. Je compte donc sur vous pour publier dans les commentaires vos sites "mobiles" préférés. Personnellement, j'apprécie la vitesse d'affichage du site mobile du Monde. De même pour PC INpact d'ailleurs, même si tout n'est pas encore parfait (gestion des commentaires notamment).

Note (inintéressante) de Vincent : Les applications ont cet avantage de pouvoir présenter l'information sous une forme qui n'est pas limitée aux possibilités du Web. Pour reprendre l'exemple du Monde, je préfère nettement l'application iPhone correspondante que la consultation du site mobile depuis Safari. Les éditeurs en profitent pour intégrer des possibilités qui n'existent pas avec la version Web, et je trouve souvent l'interface plus agréable, sans parler du fait que la manière de manipuler une application iPhone est cohérente avec les autres, et les réflexes sont donc réutilisés. Cela dit, tout le monde s'en fout sûrement.

La statistique de la semaine :


Jeudi dernier, Windows 7 a écrasé Windows Vista. 20,8 % des visiteurs de PC INpact ont ainsi utilisé 7, contre 14 % pour Vista, 45,3 % pour XP, 8,1 % pour Linux et 7,3 % pour Mac OS X (Intel).   
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 28/11/2009 à 12:00

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;