Opera Unite en version finale 10.10, sa présentation

La même chose, en plus rapide et en plus stable 58
Opera a lancé récemment la version 10 de son navigateur du même nom. Cette nouvelle mouture ajoutait bon nombre de nouvelles fonctionnalités et mettait en place des améliorations importantes sous le capot, comme le nouveau moteur de rendu Presto et le mode Turbo, qui permet d’accélérer le chargement des pages en passant par les serveurs d’Opera. Mais l’éditeur travaillait en parallèle sur Unite, une collection d’applications en ligne, dont la version finale est désormais disponible.

opera unite

Opera Unite est estampillé 10.10. Pour ceux qui s’en rappellent, nous avions fait quelques essais des différentes possibilités, notamment l’échange de fichiers. Il faut posséder un compte Opera mais une fois en place, le service fonctionne de manière très simple. On déclare simplement un répertoire qui sert de base d’échange. En donnant un lien particulier à un contact, il peut venir chez « nous » et piocher dans les fichiers disponibles.

opera unite

Évidemment, une telle fonctionnalité a de quoi faire parler d’elle en pleine arrivée de l’Hadopi en France. Mais Opera Unite ne se limite pas à ça, puisque d’autres applications sont disponibles :
  • Fridge : une manière originale de laisser des messages à ses contacts via des notes comme des post-it sur une porte de frigo
  • Media Player : partage de musique, les contacts lisent les titres depuis la machine de l’utilisateur
  • Messenger : messagerie instantanée avec les contacts Opera
  • Photo Sharing : partage de photos et images
  • Web Server : permet l’hébergement de sites Web directement depuis son ordinateur
Bien sûr, par rapport à la version finale d’Opera 10, cette mouture 10.10 vient corriger des problèmes rencontrés précédemment. On notera par exemple la suppression d’un problème qui affectait le navigateur sous Snow Leopard, lorsque l’on utilisait une connexion compatible IPv6 comme chez Free, avec certains sites utilisant ce protocole comme Google.

Au travers toute la phase de tests, et comparée à la première version bêta qui avait été distribuée au grand public, les services sont décrits comme plus rapides, notamment celui de partage de photos. On notera d’ailleurs que la liste des services accessibles grandira probablement dans le futur puisque Opera compte en ajouter, et qu’un concours est ouvert pour que les développeurs créent les leurs.

Ceux qui souhaitent s’essayer à Opera Unite ou simplement récupérer la version finale pourront le faire depuis le site officiel. Comme d’habitude, le navigateur est compatible avec Windows, Linux et Mac OS X.
Publiée le 23/11/2009 à 15:32 - Source : Opera
Publicité