Le ministère de la Culture oublie de renouveler Jaimelesartistes.fr

Jaimelesartistes, jaimepaspayer 362
« Hello PCI, Juste pour vous signaler que jaimelesartistes.fr a changé de mains, le gouvernement n'ayant pas été foutu de renouveler le nom de domaine. Et ça prétend réguler internet... »

Voilà le petit email reçu à l’instant de la part d’une certaine Christine Elbadlel, du site Jaimelesartistes.info.

jaimelesartistes.fr jaimelesartistes.infos pas les

Depuis le 1er novembre 2009, le domaine du ministère de la Culture monté en collaboration avec plusieurs grands noms de l’industrie culturelle redirige vers le domaine Jaimelesartistes.info. Là, on change du discours pro-hadopiste qui s’affichait à chaque pixel du site Albanien : le site intitulé j'aime les artistes pas les majors, affiche quantité de liens vers les pages de la Quadrature du Net, Canard PC, une de nos actus sur un best of des casseroles de Christine Albanel, des articles de Maitre Eolas, Numérama, La Bataille Hadopi, etc.

jaimelesartistes.fr jaimelesartistes.infos pas les

Cette gestion du domaine va provoquer sans doute des remous : le site officiel défendu par Christine Albanel avait été facturé au ministère de la Culture, et donc aux contribuables, entre 50 000 et 85 000 euros selon les estimations que nous avait fait la Rue de Valois (hors taxes). Ce site hébergeait une pétition (contestée), des vidéos, et des textes selon lesquels Hadopi 1 n’était pas liberticide... Contrairement à ce que jugera le conseil constitutionnel quelques mois plus tard, sanctionnant une loi Hadopi 1 pour violation du principe de la séparation des pouvoirs, la présomption d’innocence et la liberté d’information, pas moins.

Jaimelesartistes.fr avait connu une vie pimentée. Le jeudi 12 mars 2009, le ministère, fier des nouveaux serveurs à rendre jaloux ceux de PC Inpact, nous affirmait : « [les pirates] peuvent toujours attaquer, le site est super blindé ». Quelques minutes plus tard, le site s’écroulait.

Mise à jour :


L'internaute derrrière ce site nous a avoué qu'il filtrait, en guise de clin d'oeil tout accès "d'une ip appartenant au ministère de la culture"  (technique). "Ces IP sont redirigées vers  vers http://www.jaimelesartistes.info/block.php en m'envoyant un mail au passage". Le premier mail est tombé peu après cette actualité, preuve qu'une IP appartenant à proxy-valois.culture.fr s'est à nouveau préoccupé de Jaimelesartistes.fr.
Par Marc Rees Publiée le 06/11/2009 à 10:14