Choix des navigateurs dans Windows 7 : bientôt la décision finale

Les concurrents rendront leurs copies le 9 novembre 131
L’histoire du choix du navigateur dans Windows 7 n’est pas terminée. En témoignent d’ailleurs les nombreux courriers que PC Inpact a reçus avec les questions « Pourquoi Internet Explorer 8 est-il présent dans Windows 7 ? » ou encore « Un choix de navigateurs ne devait-il pas être inclus ? ». Alors que la date fatidique approche pour que les sociétés impliquées dans l’affaire donnent leur opinion sur l’écran de sélection, un petit rappel s’impose.

ie8

Rappel des faits

Les problèmes ont commencé pour Microsoft avec une plainte d’Opera. Le sujet n’est pas nouveau : Microsoft aurait utilisé la titanesque part de marché de Windows pour imposer Internet Explorer. De fait, même si le navigateur de Redmond a perdu en ubiquité ces dernières années, on le trouve utilisé encore dans presque 70 % des PC, son principal concurrent étant Firefox. La Commission européenne a donc enquêté et Microsoft, après avoir payé des centaines de millions d’euros dans sa précédente affaire en Europe, était plus qu’échaudé.

Dans une attitude très « Après moi le déluge », la firme américaine a voulu montrer sa force en indiquant que Windows 7 serait livré sans Internet Explorer 8 en Europe. Une solution qui n’a pas été acceptée par la Commission, qui souhaitait une augmentation du choix dans le système, et non une suppression du navigateur de base. Microsoft a donc dû revoir sa copie et a fini par proposer un écran de sélection pour proposer des navigateurs concurrents.

Cette solution a plu à la Commission européenne, qui a fait part de son contentement. Mais Microsoft avait ouvert une porte sur un petit jardin dans lequel les concurrents se sont empressés de se battre. L’instance européenne a débuté le 9 octobre une consultation des sociétés impliquées dans l’affaire, mais également des groupes de consommateurs. Ils avaient un mois pour formuler leurs critiques et le temps imparti se termine donc dans trois jours.

L'écran de sélection : « Oui, mais… »

Alors que nous sommes sur le point de savoir en détail ce que les parties ont à dire, on sait maintenant que l’écran de sélection des navigateurs plait de manière générale, mais que des précisions importantes seront ajoutées. Dans sa forme actuelle, si le fond est bon, la présentation du choix ne convient pas. Premièrement, beaucoup doutent de la pertinence de l’ordre alphabétique des éditeurs dans l’écran, ce qui placerait alors les navigateurs dans l’ordre suivant :  
  • Safari
  • Chrome
  • Internet Explorer 8
  • Firefox
  • Opera
Or, il est certain qu’une grande majorité va se contenter du premier choix car il ne connaît tout simplement pas l’offre des navigateurs. D’autres risquent d’aller choisir Internet Explorer parce que c’est tout simplement ce qu’ils ont l’habitude d’utiliser. Si les concurrents ne peuvent rien faire contre ce dernier point, ils insistent sur le fait que l’ordre doit être différent. Plusieurs, dont Mozilla, ont suggéré que les navigateurs pourraient être placés de manière aléatoire.

Håkon Wium Lie, le directeur technique d’Opera, a indiqué que l’écran de sélection était une bonne idée, mais « il y a quelques petits soucis, des choses qui peuvent être facilement corrigées ». Chez Mozilla, on avait également soulevé le problème de l’affichage du choix dans Internet Explorer 8. L’utilisation d’une fenêtre applicative serait alors plus judicieuse.

L’ECIS (European Committee for Interoperable Systems) regroupe une grosse partie des rivaux de Microsoft, comme IBM, Red Hat ou encore Oracle, et devrait donner son opinion précise dans trois jours. Ils ont cependant déjà indiqué qu’une période de deux ans pour la révision de l’écran de sélection était trop importante, et proposent de la ramener à six mois.

On devrait donc avoir plus d’informations la semaine prochaine. On ne sait pas encore combien de temps prendra la Commission pour inspecter l’ensemble des données. L’écran de sélection est dans les tuyaux, mais Microsoft doit recevoir l’aval de l’instance. Quand tout sera mis en place, l’écran sera publié sous la forme d’une mise à jour pour Windows 7. Quelques mois plus tard, la même mise à jour sera offerte aux utilisateurs de Windows XP et Vista.
Publiée le 06/11/2009 à 10:00
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité