S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Mandriva 2010 : la distribution française revient en force (màj)

Mais KDE 3 disparaît

Mise à jour : La page de téléchargement indique désormais bien la version 2010.



En cet automne 2009, plusieurs distributions Linux débarquent en force. Ce fut notamment le cas d’Ubuntu avec sa version 9.10 et c’est maintenant celui de Mandriva. La nouvelle mouture 2010 continue sur sa lancée.

Mandriva a toujours été auréolée d’une réputation de facilité, avec des interfaces conçues de manière à prendre l’utilisateur par la main à travers par exemple de nombreuses fenêtres et de contrôles à la souris, afin d’éviter autant que possible de « mettre les mains dans le cambouis ». Cette philosophie a commencé très tôt et continue encore aujourd’hui, même si les concurrents ont suivi en majorité cette optique.

mandriva 2010

Mandriva 2010 reste dans la lignée mais ses domaines d’amélioration donnent une petite impression de déjà-vu, avec par exemple un temps de démarrage plus court et une meilleure prise en charge des netbooks. Voici la liste des changements principaux depuis la version 2009 du système :
  • Un nouvel écran de démarrage, baptisé Bootsplash et géré par Plymouth. Bootsplash est, entre autres, beaucoup plus personnalisable.
  • Kernel 2.6.31
  • Les pilotes Poulsbo sont pleinement supportés
  • KDE 4.3.2, avec un nouveau thème
  • GNOME 2.28, avec un nouveau thème
  • Inclusion des paquets de la distribution Moblin
  • Sugar, l’environnement de bureau bâti pour le projet OLPC, peut être également installé.
  • Firefox 3.5.3
  • OpenOffice.org 3.1.1
  • Le media center Moovida
  • VirtualBox 3.0.8 (voir les nouveautés de la version 3.0)
  • La suite de tests Phoronix
  • Sage Math 4.1
  • Wine 1.1.32
  • X.org 7.5 avec serveur X 1.6.5
  • Nouveaux pilotes pour les IGP Intel avec architecture UXA
  • Apache 2.2.14 avec support natif du SNI
  • PHP 5.3.1 RC2
  • MySQL 5.1.40
  • Python 3
  • Temps de démarrage réduit
  • Plusieurs interfaces conçues pour les netbooks
  • Mises à jour du système : on peut désormais régler la fréquence à laquelle l’utilitaire vérifie la présence des mises à jour, et ces dernières peuvent être téléchargées en tâche de fond pour être installées plus tard.
  • La création des mots de passe dispose d’un indicateur visuel (rouge/orange/vert) pour vérifier le degré d’efficacité
  • Le gestionnaire de profils réseau a été complètement réécrit
  • Un nouvel outil de surveillance du réseau
  • Une visualisation plus claire des partitions lors de l’installation du système.
Voici l’apparence de Mandriva 2010 sous KDE 4.3.2 :

mandriva 2010 mandriva 2010

Voici celle sous GNOME 2.28 :

mandriva 2010

Pour le téléchargement, on aura le choix habituel :
  • Architecture : 32 ou 64 bits
  • Mandriva One : les LiveCD sous KDE ou GNOME
  • Free Edition : un DVD ne contenant strictement que des paquets libres et/ou open source
  • Powerpack Edition : un DVD contenant de très nombreux paquets, libres et propriétaires, avec le support pour des codecs multimédia par exemple, ou Fluendo DVD.
Attention toutefois pour les utilisateurs de KDE 3 : cette version de l’environnement de bureau n’est plus présente dans aucune édition de Mandriva 2010.
Source : Mandriva
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Google+

Publiée le 05/11/2009 à 08:48

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;