Numericable : du 100 Mbps et la TNT HD sans décodeur au Havre

Le Havre, cette si belle ville... 76
Numéricable présentera cette après-midi à 16h au Havre le lancement de son offre très haut débit (jusqu'à 100 Mbps) et l'accès à la TNT HD sans décodeur. Cette annonce havraise se fera en compagnie de Pierre Danon, le président de Numericable, et Antoine Rufenacht, le maire du Havre.

Généraliser le THD et la TNT en clair sans décodeur


Jérome Yomtov secrétaire général Numericable Nous avons profité de ce nouveau déploiement du très haut débit made in Numericable pour interroger Jérôme Yomtov, secrétaire général du câblo-opérateur recruté récemment.

Il nous a ainsi confié que 61 000 foyers, soit environ 75 % de la ville, sont concernés par cette offre. Comme précisé il y a plusieurs mois, Numericable permet désormais à ses clients d'obtenir la TNT sans le moindre décodeur, et par toutes les prises du foyer. D'ici à 2011, tous ses clients seront concernés. Un moyen de réduire les zones blanches sans TV d'ici là ? Le but pour le moment est d'atteindre 5 millions de foyers d'ici la fin de l'année.

Paris et la Corse en ligne de mire


Outre Le Havre dès aujourd'hui donc, les villes de Caen, Strasbourg et Toulon peuvent déjà jouir d'un tel service. Paris, et quelques villes de Corse et de Bretagne les rejoindront dans les deux mois à venir. Le Rhône devrait suivre début 2010 si tout se passe bien.

Bien évidemment, les anciens abonnés havrais à Numericable devront changer de modem, s'ils souhaitent obtenir un débit plus élevé suite à l'évolution de réseau. Une démarche qui coûtera 70 €, comme tout frais d'échange de matériel chez le câblo-opérateur.

20 % des abonnés à très haut débit

À ce jour, 4,2 millions de foyers sont fibrés au très haut débit (FTTB/FTTLA), et ce chiffre devrait rapidement augmenter notamment grâce à 250 000 nouveaux logements raccordés dans le Rhône. Cependant, seuls 3,3 millions de foyers sont réellement éligibles à ce réseau à 100 Mbps. Actuellement, 195 000 foyers ont souscrit à cette offre à très haut débit, soit près de 20 % des abonnés de Numericable. Le câblo-opérateur compte en effet 1,037 million d'abonnés à Internet. Et 215 000 foyers profitent de l'offre SUN comme nous le rappelions le mois dernier.

Questionné sur l'annonce de Pierre Danon de l'année dernière, qui dévoilait vouloir faire une pause dans ses investissements réseaux, Jérôme Yomtov nous a précisé certaines choses. Concrètement, les investissements ne sont pas totalement stoppés, cette annonce au Havre en est la preuve, tout comme le déploiement dans le Rhône dans les prochains mois. Mais pendant quelques années, Numericable n'a cessé de se déployer, parfois n'importe comment, sans ouvrir de boutique dans les environs par exemple.

Le but premier est donc tout d'abord d'élargir le très haut débit aux zones déjà investies par Numericable, et de cibler d'autres régions, notamment avec le soutien des collectivités locales. « Le déploiement est plus méthodique » nous a-t-il confié.

Des débits encore plus élevés... mais pas tout de suite


Nous avons ensuite abordé le sujet délicat des débits de Numericable. La concurrence (Orange, Free, SFR) propose en effet de la FTTH, certes à un faible nombre de foyers pour le moment. Leurs débits descendants (download) sont très élevés (entre 50 et 100 Mbps selon les FAI), ainsi que leurs débits montants (upload), 50 Mbps pour la plupart, hormis Orange. Et surtout, le débit est garanti, peu importe la longueur de la ligne entre l'abonné et le nœud de raccordement. Mieux encore, il pourra aisément augmenter à l'avenir.

Ce n'est pas le cas pour Numericable, dont le très haut débit est loin d'atteindre systématiquement les 100 Mbps en téléchargement. Cela varie généralement entre 50 et 80 Mbps. Certains chanceux ont un débit supérieur. Les plus malchanceux un débit inférieur... Mais nous parlons ici de la vitesse de téléchargement. La vitesse d'upload de Numericable est pour sa part ridicule si on la compare aux autres offres THD : 5 Mbps maximum.

La technologie choisie par le câblo-opérateur explique bien sûr ce constat. L'avantage du FTTB/FTTLA est bien sûr son coût, et sa vitesse de déploiement. Cela explique en partie pourquoi 80 % des abonnés très haut débit en France sont chez Numericable...

Lourdement questionné sur ce sujet épineux, Jérôme Yomtov nous a précisé que les débits pouvaient très bien augmenter. Si les débits resteront variables, le  descendant pourrait très bien doubler (comme NTT), et l'upload pourrait lui aussi croître fortement, sans plus de précision. Cependant, ces augmentations de débits ne sont pas à l'ordre du jour. La faute à une concurrence trop faible, et à des priorités tout autre (donner du 100 Mbps max à tous les abonnés en premier lieu). Bref, sans investissement massif d'Orange, SFR et Free sur le marché de la fibre optique, Numericable ne changera pas sa politique actuelle.
Publiée le 23/10/2009 à 12:30
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité