ZTE veut envahir l'Europe avec ses smartphones à prix cassé

Reste à voir à l'utilisation 30
Très appréciés, les smartphones sont aussi très critiqués sur certains points. Outre l'autonomie, l'autre critère pointé du doigt par les consommateurs est certainement le tarif. Particulièrement onéreux, les smartphones coûtent cher à l'achat ou imposent un abonnement entre 30 et 50 euros par mois (au minimum).

TMN ZTE SilverBeltTMN ZTE BlueBelt II


Entre les BlackBerry, iPhone, HTC, et autres Palm, le Chinois ZTE compte bien se faire une place en Europe. Encore méconnu sur le Vieux Continent, ZTE a commencé à se faire une petite place en mai dernier grâce à un partenariat signé avec TMN (Telecomunicações Móveis Nacionais), premier opérateur mobile du Portugal (plus de 60 % du marché) et filiale de l'opérateur historique Portugal Telecom.

Déjà partenaire de ce dernier depuis des années en matière de Recherche et Développement, ZTE a lancé en mai dernier un smartphone à très bas prix nommé Bluebelt. Résultat, à lui seul, cet appareil a occupé 30 % des ventes au Portugal. Un succès phénoménal, qui devrait être accru grâce au lancement la semaine dernière de deux nouveaux smartphones ZTE sous Windows Mobile 6.5, le Bluebelt II et le Silverbelt. 

Le Silverbelt (à gauche) est un appareil qui dispose d'un écran de 3,2 pouces, tout en tactile, avec des boutons en bas pour décrocher/raccrocher. Il est de plus armé d'un APN de 5 Mpixels. Le BlueBelt II (à droite) comprend le même APN, mais dispose pour sa part d'un petit écran de 2,5 pouces du fait de son clavier physique.

Les deux produits comptent 4 Go d'espace mémoire (que l'on peut doubler), gèrent la 3G+ (3,5 G), le Bluetooth, le GPS, la lecture de musique (MP3, AAC+) et de vidéo (MPEG4, H.263, H.264), la radio FM, l'USB 2.0 et disposent bien sûr d'un navigateur Web.

Le Bluebelt II est vendu sur TMN à 199,90 €, tandis que le Silverbelt est pour sa part négocié à 219,90 €. La plupart des concurrents sont environ deux fois plus chers.

Plus intéressant, ZTE a avoué être en discussion avec la plupart des opérateurs européens afin d'envahir le continent. « Nous ne pouvons révéler aucune des discussions actuellement en cours avec les autres opérateurs, mais nous envisageons de livrer des smartphones dans la plupart des marchés d'Europe de l'Ouest d'ic fin 2010. »

Rendez-vous est donc donné, sachant que le Royaume-Uni, l'Irlande et la Suède ont déjà officiellement cédé aux sirènes du constructeur chinois, mais pour un téléphone plus "classique", le ZTE F102, petit appareil disposant d'un APN de 2 Mpixels et du Bluetooth.
Par Nil Sanyas Publiée le 12/10/2009 à 15:42
Publicité