Claude Goasguen : Hadopi, une usine à gaz, mais je voterai pour

Merci, au revoir 105
Claude Goasguen, député UMP de Paris, a fait une rapide apparition à l'antenne de RMC, aux Grandes Gueules, vers 12h30. Tout d'abord interrogé sur l'affaire Éric Besson quant à la non application du texte en rapport avec les tests ADN pour les regroupements familiaux, le député a ensuite donné son avis sur la loi Hadopi, qui sera votée d'ici deux petites heures à l'Assemblée nationale. 

Claude Goasguen Pour Claude Goasguen, la situation est simple, « Hadopi est une usine à gaz ». Il votera donc contre le texte, pourrait-on penser. Que nenni. Selon le député, même s'il est contre – ce n'est pas dit stricto sensu, mais l'esprit y est – il se doit de suivre la majorité à laquelle il appartient.

Si le fait pour de nombreux députés de suivre « aveuglément » les directives du gouvernement et de la présidence est un secret de polichinelle (confer les députés godillots), que ce soit pour plaire ou par crainte de représailles en cas de vote contraire, on peut néanmoins noter la franchise de Claude Goasguen.

Sa déclaration confirme qui plus est que l'absence importante des députés UMP lors du tout premier vote en avril dernier était aussi, outre le manque de connaissance de l'existence même de la loi, une méfiance vis-à-vis de cette dernière. Or un manque de vote ne montre pas vers quel côté l'on penche. 

Le vote de cette après-midi ne laisse désormais aucun doute quant à sa finalité, si certains doutaient encore.
Publiée le 15/09/2009 à 14:29
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD. Essentiellement présent sur Google+.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité