S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

MonoTouch : le C# pour les applications iPhone/iPad par Novell

L'art de ruer dans les brancards

Mise à jour : Miguel de Icaza vient de publier un nouveau billet sur son blog pour annoncer que MonoTouch prend maintenant en charge l'iPad.



Si un développeur souhaite se lancer dans la création d’une application pour l’iPhone et/ou l’iPod Touch, il n’a guère le choix : il a besoin de l’environnement de développement Xcode ainsi que du SDK de l’iPhone. Problème : Xcode n’existe que pour Mac OS X, et il faut donc un Mac obligatoirement. Novell publiera aujourd’hui un kit permettant de travailler autrement.

xcode

En plus de la nécessité de posséder Xcode, le développeur doit en effet apprendre le langage Objective-C. Novell compte donc proposer dans la journée un kit qui autorisera l’utilisation du Framework .NET et du langage C#. Comment ? Par l’utilisation de Mono bien sûr, l’implémentation libre de l’environnement .NET.

MonoTouch, c’est son nom, devrait donc permettre d’accéder à l’ensemble des possibilités du SDK de l’iPhone sans avoir besoin d’un Mac. Miguel de Icaza, figure emblématique de Novell qui dirige les travaux sur Mono, a même frappé fort en déclarant que le « C# et .NET constituent un environnement bien plus productif que le langage natif de l’iPhone, l’Objective-C ».

MonoTouch apporterait un autre argument selon Al Hilwa, un analyste du cabinet IDC. Il indique en effet que l’avantage pour un développeur serait de pouvoir viser plusieurs plateformes à la fois tout en exploitant les connaissances déjà acquises.

MonoTouch peut s’intégrer pleinement à Xcode sur Mac OS X et peut éviter d’avoir à apprendre un nouveau langage. Cela dit, le kit n’est pas gratuit, et l’abonnement pour l’édition Enterprise par exemple en coûtera 999 dollars pour une année à un développeur. C’est évidemment nettement plus cher que les 99 dollars demandés annuellement par Apple pour l’inscription au programme de développement, mais nul doute que certains n’hésiteront pas à payer ce tarif pour réutiliser leurs connaissances en C#.
Source : InfoWorld
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Google+

Publiée le 29/01/2010 à 11:42

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;