AMD lance huit CPU mobiles mais sans dévoiler trop de détails

Informer n'est pas utile, il faut penser usage ! 81
Comme nous le disions hier, AMD vient de lancer sa nouvelle plateforme destinée au milieu mobile en complément du programme Vision.

Turion II Malheureusement, si ce programme a eu droit à un PDF documenté d'une soixantaine de pages, les caractéristiques techniques de la plateforme, elles, ne nous ont pas vraiment été communiquées de manière détaillée par le fondeur.

On apprendra en effet au détour d'une page que cette génération exploite l'architecture de la gamme de CPU « Stars » qui désignent les Phenom / K10 et dispose d'une finesse de gravure de 45 nm.

Turion II Il est aussi question dans une autre page du support du C1E ainsi que du signal PSI qui ne sont présents que depuis l'arrivée du socket AM3 sur la gamme de processeurs de bureaux.

On peut donc en déduire que les Turion II se basent en grande majorité sur les Athlon II X2 puisqu'ils sont dépourvus de cache L3 comme l'indique ce tableau d'AMD :

Turion II

Comme on peut le voir, l'ensemble de la gamme dispose d'un TDP de 35 watts, excepté le Sempron simple coeur. La quantité de cache L2 varie de 512 ko à 2 Mo selon les générations.

De plus, on note que les Sempron et Athlon II disposent d'un bus réduit (3.2 GHz contre 3.6 GHz) et d'une FPU que sur 64 bits. Ce dernier point semblerait indiquer qu'ils exploitent l'architecture de la génération précédente (K8), mais nous n'avons pas plus de précisions de la part d'AMD sur ce point.

Athlon II X2Si cela était effectivement le cas, il serait plutôt trompeur d'utiliser l'appellation Athlon II dans le cas des M320 et M300.

La virtualisation, elle, est toujours gérée par l'ensemble de la gamme. Les tarifs ne sont pas contre pas dévoilés.

Côté chipset, nous n'avons que très peu de détails. AMD évoque bien une Radeon HD Mobility 4200 mais sans donner la moindre caractéristique.

On finira par la partie logicielle qui signe le retour de l'outil « Fusion » qui sera désormais connu sous le nom « Fusion for mobility ».

Turion II Pensé au départ par AMD pour améliorer les performances d'une machine, parfois au détriment de sa sécurité (il désactivait parfois l'antivirus et le firewall), il est ici présenté comme une source de gain d'autonomie.

AMD ne précise pas son fonctionnement et nous n'avons pas pu l'utiliser afin de nous en rendre compte. Il semblerait qu'il exploite des profils afin de favoriser certains usages.

On espère qu'il s'agira de permettre de moduler les tensions et fréquences de la machine, ainsi que son système de ventilation plutôt que de désactiver des logiciels vitaux.

De nombreuses inconnues, donc, autour de cette plateforme que nous avons hâte d'avoir entre les mains afin de voir ce qu'elle vaut dans la pratique.
Publiée le 11/09/2009 à 10:07
Publicité