S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

0,08 % des habitants de la Manche n'ont pas le haut débit

Mais ont-ils l'eau et l'électricité ?

La Manche, département français appartenant à la région Basse-Normandie, compte bien ne pas se laisser distancer par les autres départements, à la population plus dense. Il est vrai qu'avec de très nombreuses petites villes et d'innombrables villages, offrir un accès ADSL peut-être complexe. Quant à la fibre optique, n'en parlons pas.

Cependant, pour le département qui abrite Cherbourg-Octeville et Saint-Lô, l'accès quasi intégral à l'ADSL n'est pas une utopie, mais une réalité. En effet, grâce à la société délégataire Manche Télécom, créée il y a à peine 4 ans et détenue à 70 % par SFR et 30 % par la Caisse des dépôts et consignation, 99,92 % de la population est couverte en haut débit, que ce soit via ADSL ou WiMAX.

« Sans intervention publique, 5 % des Manchois seraient restés avec un raccordement à 56 kbits/s (en bas débit). Ces Manchois disposent d'offres à 3 Mbits/s descendant aujourd'hui, à l'exception de 140 à 400 d'entre eux à ce jour » note fièrement le Conseil général de La Manche.

Mieux encore, le département se vante de dégrouper massivement ses réseaux (136 NRA sur 149), 350 km de fibre supplémentaire entre 2006 et 2010 pour un réseau total de 1200 km de fibre optique, et 218 sites sans fil (WiMAX et Wi-Fi), couvrant plus de 2000 utilisateurs, ceci grâce aux opérateurs West-Télécom et Idyle-Télécom.

Précisément, sur 149 NRA occupés par France Télécom (soit 97,5 % des lignes), SFR est présent sur 136 d'entre eux (90,5 % des lignes), contre seulement 16 pour Free (avec tout de même 40 % des lignes !), 5 pour Completel (22 % des lignes) et 3 pour Bouygues Telecom (16,1 % des lignes).
 
ADSL La Manche

Plus intéressant, si la plupart de ces réseaux sont déjà en ADSL2+, SFR, grâce au dégroupage, devance France Télécom, avec 135 NRA en ADSL2+, contre 114 pour Orange.

Pour le Conseil Général, « les citoyens manchois ont ainsi accès aux réseaux d'informations de manière équitable. L'aménagement numérique du territoire s'inscrit avant tout dans une démarche de lutte contre la fracture numérique. »

Si le bilan peut paraître très positif – couverture quasi intégrale de l'ADSL, dégroupage très important (près de 93 %), zones blanches extrêmement faibles – il faut aussi noter que la plupart des habitants n'ont le choix qu'entre Orange et SFR. Seule une vingtaine de villes offre un choix plus important.
 
ADSL La Manche

Concernant les personnes en zone blanche (sans ADSL ni Wi-Fi), soit environ 200 foyers, le Conseil général table sur le satellite. « Les principaux fournisseurs d'accès internet par cette technologie sont Nordnet, Viveol et Numeo. Depuis 2009, tous les opérateurs proposent des offres avec matériel inclus. Manche Numérique mène actuellement une réflexion pour faciliter la mise en place d'offres internet par le satellite. »

Quant à la si onéreuse fibre optique, le département compte bien la développer grâce à son réseau. « Ce réseau optique figure parmi les plus denses de France avec plus de 1200 km de fibres optiques. Le choix d'une délégation de service public s'est avéré judicieux car l'intervention publique a généré un effet levier important. A terme, pour le projet global d'aménagement numérique de la Manche, 24 millions d'euros de fonds publics permettront un investissement privé de 75 millions d'euros. » 
Nil Sanyas

Journaliste, éditorialiste, créateur des LIDD, aime les interviews insolites et les tablettes tactiles (malgré leurs défauts). Essentiellement présent sur Google+.

Google+

Publiée le 09/09/2009 à 16:48

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;