Windows 7 : jusqu'à -35 % sur les licences pour les entreprises

Une politique agressive pour compenser des investissements frileux 73
Windows 7 sortira officiellement le 22 octobre et certains peuvent déjà télécharger les différentes images disques ISO depuis les comptes MSDN, MSDNAA et TechNet. Mais avant que la commercialisation ne commence auprès du grand public dans un mois et demi, les entreprises peuvent maintenant se lancer dans l’aventure. Mais vont-elles réellement se lancer ?

win7

L'urgence habituelle d'attendre

La grande majorité des structures professionnelles, qu’elles soient publiques ou privées, ne se précipitent que très rarement sur un nouveau produit, surtout un système d’exploitation. La « tradition » veut qu’une entreprise attende la sortie du Service Pack 1, et ce pour plusieurs raisons :
  • L’attente permet de gagner une vue d’ensemble
  • Le Service Pack 1 est une forme de garantie d’un système plus fiable
  • Les planifications prennent du temps
  • Il faut tester l’ensemble des applications pour s’assurer de leur compatibilité sur le nouveau système
Bien que Windows 7 ait pratiquement les mêmes bases que Vista, cela ne garantit pas le bon fonctionnement des logiciels, en particulier quand ils ont été créés pour des besoins particuliers. Le non-respect des API de Windows entraîne régulièrement un phénomène de « glue » : une application fonctionnera alors pour une version très précise de Windows.

Les entreprises aussi ont leurs réductions

Microsoft connaît ce phénomène depuis longtemps, mais la firme compte quand même motiver les troupes. L’éditeur lance donc une opération : si une société, publique ou privée, a acquis des ordinateurs au cours de ces 18 derniers mois, équipés de Windows XP ou Vista en édition Professionnelle (uniquement), elle pourra alors obtenir des licences de Windows 7 dans la même édition.

Cette offre passe par les revendeurs Mircrosoft et ne concerne que les licences en volume (sous contrat Open ou Select) pour des structures possédant un minimum de cinq ordinateurs. Le changement de licences ne concerne d’ailleurs que le système d’exploitation : pas question de changer les machines, d’où la réservation de cette offre à des machines récentes vendues la plupart du temps avec Vista et donc aptes à faire fonctionner Windows 7 sans problème.

Mais l’optimisme n’est pas forcément de rigueur. La période est très particulière : non seulement les sociétés connaissaient un ralentissement des investissements informatiques depuis quelques années, mais la crise a sérieusement chamboulé la liste des priorités. La consolidation et la rentabilisation sont de mises et la virtualisation en a profité d’ailleurs pour se faire une place au soleil. Pour Gartner, on ne devrait pas voir réellement de migrations avant le premier semestre 2011, car la majorité des entreprises utilise Windows XP et que les tests de compatibilité peuvent prendre de 12 à 18 mois.

Julien Lesaicherre, chef de produit Windows Entreprise, a indiqué : « Nous souhaitons simplement que l'offre fonctionne, avec un démarrage important, et l'écosystème nous fait aller dans ce sens. Les retours de nos clients travaillant en avance de phase sur la migration vers Windows 7 nous font dire qu'il y a des espoirs que ce le soit. Évidemment, si l'adoption lors des premiers mois peut être plus rapide que pour XP et Vista, nous serons satisfaits »

Une opération séduction pour compenser la frilosité actuelle et la prudence habituelle ? Reste à connaître le taux de réussite dans quelques mois.
Publiée le 03/09/2009 à 10:48 - Source : Diverses
Publicité