PowerPoint 2010 : accélération graphique et mode protégé

La mode bienvenue des espaces isolés 131
office 2010Microsoft prépare actuellement la version 2010 de sa suite bureautique Office. Si la sortie de cette mouture sera marquée par l’apparition d’une version en ligne et gratuite fonctionnant au moins sous Internet Explorer, Firefox et Safari (iPhone compris), on ne sait finalement que peu de choses sur la liste des nouvelles fonctionnalités prévues, en dehors d’une généralisation complète des rubans Scenic. Pourtant, on en apprend un peu plus  sur PowerPoint 2010, avec quelques nouveautés bienvenues.

La prise en charge des GPU

La première est l’accélération graphique pour les présentations. Le moteur de rendu est en effet basé sur DirectX et utilisera donc le GPU pour un affichage bien plus agréable et fluide. La liste des effets disponibles sera en forte hausse, et cette vidéo de Microsoft résume bien les nouvelles capacités du logiciel :


Comme indiqué à la fin, tous les effets présentés sont ceux de PowerPoint 2010, et les capacités en terme de transitions et de présentation sont nettement supérieures à l’actuelle version 2007. On remarquera notamment la capacité de relier des sources de données comme la présentation générale, des repères géographiques ou encore des diaporamas photographiques.

Un mode protégé pour l'ouverture des fichiers

L’autre nouveauté concerne le domaine de la sécurité. Bien qu’elle ne soit pas réellement spécifique à PowerPoint, elle sera particulièrement utile pour ce dernier : les fichiers ouverts depuis Internet recevront un marqueur spécial qui provoquera la lecture du contenu depuis une « sandbox », c’est-à-dire un espace isolé. Les courriers électroniques avec fichiers PPT en pièces jointes sont légions, et il était temps que Microsoft s’attelle au problème.

Ce mode isolé, que l’on risque de trouver dans un nombre croissant de logiciels chez Microsoft (il est présent dans Internet Explorer 7 et 8), sera également dans Word et Excel. Quand un fichier est ouvert depuis Internet, ou depuis une source (archive, courrier, etc.) rapatriée depuis Internet, une barre rouge apparaît :

office 2010

Toutes les fonctions d’édition sont désactivées jusqu’à ce que l’utilisateur clique sur le bouton de la barre. Le fichier est donc uniquement en lecture seule jusqu’à une action explicite.

Plusieurs cas déclencheront l’activation du mode protégé :
  • Un fichier DOC, XLS ou PPT provenant d’Internet (ou autres formats pris en charge par Office 2010)
  • Une pièce jointe dans Office 2010
  • Un fichier ouvert depuis une zone considérée comme « non sûre », comme le dossier des fichiers Internet temporaires
  • Les fichiers stoppés par File Block (introduits par Office 2007), pourront tout de même être lus en mode protégé si l’administrateur l’autorise
  • En cas d’échec de la Office File Validation, un procédé comparant la structure du fichier à des schémas types
  • À la demande de l’utilisateur depuis le menu Fichier dans les éléments de la suite Office 2010
En résumé : si un malware est contenu dans un fichier, il lui faudra d’abord passer l’Office File Validation, puis différentes protections comme la DEP et l’ASLR, puis trouver ensuite un moyen de sortir de l’espace isolé. Gageons que l’on devrait avoir moins de postes frelatés dans les entreprises. En tout cas celles qui choisiront de passer à Office 2010, l’époque n’étant pas vraiment aux renouvellements des parcs informatiques.
Publiée le 27/08/2009 à 17:32 - Source : Microsoft
Publicité