S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

Apple compte ouvrir un immense centre de données

Mais pour faire quoi précisément ?

Apple commence comme prévu à mettre en place un immense centre de données en Caroline du Nord. Alors que des sociétés comme Microsoft, Google, Oracle ou encore Cisco disposent d'énormes centres comprenant des milliers de serveurs (et plusieurs pétaoctets de données), Apple ne disposait pas encore d'un tel centre. Ainsi, son plus grand centre dispose de seulement 9200 m². La Pomme passe donc la vitesse supérieure avec un futur centre de 46 400 m², cinq fois plus important.

Juste pour iTunes Store et MobileMe ?


IBM Nautilus Supercomputer 4 WarsawConsommant énormément d'énergie, malgré les progrès des fabricants, ces centres de données géants de ce type sont rares et sont réservés aux très grandes entreprises informatiques. Cependant, les raisons de l'ouverture d'un tel centre ne sont pas encore connues, sachant qu'1 milliard de dollars y sera tout de même investi (sur 10 ans), et qu'une cinquantaine de personnes devraient y travailler à temps plein.

Si pour certains, Apple est tout simplement prévoyant vis-à-vis de la consommation future de ses services en ligne (type iTunes Store et MobileMe), pour Rich Miller, de Data Center Knowledge, et interrogé par Cult of Mac, la taille de ce centre de données laisse entendre que la Pomme prépare "autre chose".

Le cloud computing en vue ?


Et cette autre chose pourrait tout simplement être le "cloud computing", cette fameuse technique qui devrait révolutionner le monde de l'informatique et du jeu vidéo en utilisant les capacités de calcul des serveurs pour que des logiciels et des services fonctionnent sur votre ordinateur connecté à Internet (à un niveau de débit assez élevé cependant). Les derniers logiciels et jeux vidéo particulièrement gourmands pourront ainsi fonctionner sur des machines peu véloces. 

Certaines sociétés (Google notamment) testent depuis un moment déjà cette technologie, mais, à l'heure actuelle, cela reste encore sous-exploité. IBM s'y intéresse cependant depuis longtemps et devrait réellement exploiter d'ici peu le cloud computing.

Du côté d'Apple, cette méthode est déjà utilisée pour MobileMe et iWork.com. L'essor de l'iPhone – près de 5 millions d'unités écoulées tous les trimestres – devrait avoir des conséquences importantes sur l'utilisation de MobileMe. Quant à iWork.com, des évolutions sont à prévoir, d'autant que la concurrence (Google et Microsoft) est en avance sur ce point. Reste qu'à l'heure actuelle, tout ceci ne mérite pas l'ouverture d'un immense centre de données... 
Publiée le 20/08/2009 à 17:24

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;