S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité

La police australienne piratée pour s'en être prise à des hackers

« À deux jours de la retraite… »

La police fédérale australienne vient de traverser une crise de sécurité, au sein d’un combat « titanesque » contre un groupe de pirates. Lancée sur les traces d’un site regroupant des milliers de personnes autour de technique de « hacking », la police a fini par mettre la main sur de nombreuses preuves, mais a du subir un retour de flammes conséquent.

Le site en question est le forum « r00t-y0u », célèbre dans le monde des pirates puisqu’on y trouve des outils et des techniques pour permettre différentes fraudes via Internet notamment. Tout récemment, les habitués du forum ont eu la surprise de voir un message sur la page d’accueil : un joli texte écrit par la police elle-même et déclarant que le site était sous la surveillance des forces de l’ordre et que les adresses IP des membres avaient été enregistrées. Au moment de la publication du message, les identifications étaient en cours. Bien entendu, le forum n’était plus accessible.

hackers 

Mais selon des informations révélées par The Age, les pirates ont réagi. Peu de temps après la saisie du forum, un hacker s’est introduit dans les ordinateurs de la police, et c’est là que les choses deviennent « amusantes ». L’AFP (Australian Federal Police) a indiqué qu’il n’y avait eu qu’une seule machine touchée, mais l’auteur de la manipulation s’en est clairement donné à cœur-joie au rayon moquerie.

Passablement excité/agacé/vexé/amusé, le hacker ne serait autre que l’administrateur de r00t-y0u, un dénommé H1t3m, très connu dans le monde du piratage informatique. Il s’est introduit dans l’un des serveurs de l’AFP et leur a littéralement ri au nez en se moquant de leur configuration Windows mal paramétrée et surtout de leur base de données MySQL… qui ne possédait aucun mot de passe.

Via un site de publication anonyme de documents (Pastebin.com), le hacker a lancé un message de la police leur indiquant qu’il n’y avait pas de quoi parader après le blocage du forum r00t-y0u : au lieu d’une communauté internationale de pirates chevronnés, ils avaient surtout pris quelques « script kiddies » dans leurs filets, autrement dit des pirates débutants. Dans un autre message, il fournissait des captures d’écran prouvant qu’il avait bien pénétré le serveur de la police.

Pour la police, il n’y a aucun danger. Le serveur en question était apparemment un pot de miel, c’est-à-dire un leurre pour attirer les pirates. Les données contenues dans la base n’étaient que d’anciennes fausses identités ou des informations relatives à d’anciens cas de piratages. Mais cela n’a pas empêché le hacker de continuer à rire, indiquant qu’il ne lui avait fallu que 30 à 40 minutes pour entrer dans le serveur et se servir dans la base de données.

Actuellement, les identifications de l’AFP sont toujours en cours et les accusations officielles restent à déposer. Pour l’instant, H1t3m, si c’est bien lui, court toujours.
Source : The Age
Publiée le 20/08/2009 à 12:31

Soutenez l'indépendance de Next INpact en devenant Premium

  • Tout le contenu de Next INpact sans pub
  • Et bien plus encore...
;